mardi 16 décembre 2014

Marrez-vous bien à Noël mais restez réalistes au 1er Janvier :



Pour :

Chroniques reprises, ou citées, aux liens suivants :
-        http://www.cncombattants.org 
-        http://www.echodufrioul.eu 
-        etc…

CHRONIQUE économique « FINANCES – VERITES » 
N°138

errare humanum est, PERSEVERARE DIABOLICUM

Mercredi  17 DECEMBRE 2014

Madame,
Mademoiselle,
Monsieur,


Les grandes manœuvres politiciennes franco-françaises viennent de démarrer en vue de la "super élection" du "super-héros" à placer à l'Élysée en Mai 2017, avec la mobilisation générale du "super énergétique" Nicolas SARKOZY à l'UMP et la "super gendarmisation" mobilisatrice, carrément fasciste, au PS. Ces deux organisations exigent chacune, au moins dans les 200.000 adhérents, et militants, pour assurer la réélection de l'UMPS face au FN, paraît-il menaçant. Le fait que la France se raidisse dans la mort économique générale, et pourrisse dans le marais financier "refuelé " périodiquement à la drogue euro-dollar, frelatée façon "CRACK", mélange mortel, ne les empêche nullement de vouloir continuer à tromper les Français. C'en est devenu dégoûtant, révulsant, mais aussi complètement ridicule ! Et, en France, chacun sait depuis des siècles que le ridicule tue plus sûrement que la grippe espagnole ou asiatique.

C'est donc devant cette nécessité permanente depuis 41 ans pour moi, de claironner la VERITE que je suis dans l'obligation de vous lancer ce jour, trois :

« Préavis de décès !… »


1) Dans l’ACTUALITE économique générale : ECO 1 :

« Le tissu entrepreneurial se meurt !… »


Les récentes attaques gouvernementalo-oligarchiques contre les "auto-entrepreneurs" ont provoqué la démotivation de bon nombre d'entre eux et en particulier de certains connus de moi. L'effondrement de l'auto-entreprise, prévisible dès le départ avec la péremption en 3 ans des "avantages" fiscaux, menace donc près des deux tiers des entreprises existantes en France en 2014... En sus, le graphique ci-dessus de l'INSEE démontre que les créations d'entreprises dites "normales" de tous types juridiques, plafonne entre 20 et 25.000 annuellement depuis 6 ans. Comparées aux défaillances annuelles affichées, et en 2013 dernièrement à 32.800, le solde des décès sur les naissances est donc NEGATIF de l'ordre de -10.000. La France meurt donc, et ceci depuis les années 80's, déjà sous l'angle entrepreneurial... Il serait intéressant de tracer cette même courbe depuis 50 ans concurremment avec celle de la démographie française de souche européenne, caucasienne comme on dit, occupant le territoire. Voyant ce graphique dans ma tête, je constate alors l'africanisation mortelle de l'économie française...

Parler de "croissance" économique dans une telle situation relève de la méthode " Coué " ! Elle est très employée chez nos "Excellences", comme le Ministre des Finances et ses alliés :
" Le ministre des Finances a répondu à l'agence Fitch dans un communiqué en déclarant "prendre note" de [sa] décision. Michel Sapin, c'est de lui qu'il s'agit, réaffirme par la même occasion " la qualité de la signature de l’État français " ajoutant que " la politique menée commence à porter ses fruits ". Vendredi matin, les économistes de la Société Générale avaient publié une note dans laquelle ils estimaient que l'impact de cette dégradation " devrait rester limité ".
C'est que l'Agence de notation internationale : " Fitch Ratings a abaissé ce vendredi 12 décembre la note souveraine de la France de AA+ à AA, assortissant cette note à une perspective stable. (NDLR: AH ! AH ! AH ! Elle est bonne celle-là !...) Cette dégradation est due aux dérapages budgétaires du pays et à des perspectives économiques jugées "faibles". (NDLR : HI ! HI ! HOU ! HOU ! Elle est encore meilleure !...). L'économie française devrait croître moins que la moyenne des pays de la zone euro pour la première fois en quatre ans" (NDLR : Alors là... je suis plié en huit dans le sens de la longueur, tordu de rire par terre !...).
Quant aux deux autres agences :
"Moody's continue d'accorder la deuxième meilleure note à la France : AA1.
Standard and Poor's a, de son côté, baissé la note de la France par deux fois, d'abord en septembre 2012, puis en novembre 2013, pour la passer à AA ". Comme FITCH dorénavant. 

Notons que la France est en retard sur ses concurrents. L'Italie nous devance, en effet, largement dans la dégringolade et nous indique le futur point de chute, au fond du précipice. Vous savez ? Là où, en général, l'inconscient s'écrase lourdement ! Standard and Poor's vient de dégrader encore la pauvre Italie à BBB- . Merci aux italiens qui éclairent le chemin aux Français... Ils sont nos phares ces Italiens ! Et je ne plaisante pas...

Conclusion d’ECO 1 : Mais la "Note Souveraine" n'offre que la synthèse de la situation. Force est de constater que les Agences de Notations sont restées encore à peu près objectives, même avec du retard. Pour ma part, je note que la France agonise, en termes économiques généraux. La France se meurt. Nous l'aurons donc redressée spectaculairement dans les années soixante à force de travail et de sacrifices imposés, ponctionnés de force, pour... des nèfles bien peu "glorieux" ! Le CONTRARIEN-MATIN de Lundi 15 Décembre rappelle une autre précision financière grave que nous avons déjà abordée préventivement ici. Voici :


2) Dans l’ACTUALITE économique financière : ECO 2 :

« Le tissu financier se meurt !… »

Alors que l'Agence FITCH, très favorable à la France jusqu'ici, se voit contrainte de suivre l'école "réaliste" des autres Agences comme Standard and Poor's, dont l'indice est historiquement, et de loin, le principal indice financier et le plus fiable reconnu, loin devant les très politiciens DOW JONES et son imitateur au rabais, le CAC 40, LE CONTRARIEN-MATIN remarque qu'elle dégrade aussi le secteur de... l'Assurance-Vie :
"Les taux d'intérêts très bas et un ensemble de produits offerts avec une rentabilité aux investisseurs supérieure, continuera d'affecter la rentabilité du secteur "... " Qu'en termes galants ces choses-là sont dites "... Jean-Baptiste POCQUELIN, dit " Molière ", se "bidonne" depuis 340 ans ! Si l'on ajoute le ratio de structure des fonds propres qui apparaît très insuffisant, à cette rentabilité négative du commerce de l'argent, le fait que les Assureurs-Vie ont été rackettés par l'Oligarchie sectaro-gouvernementale pour un crédit direct aux entreprises, en sus de l'État, tous deux en perditions, on ne peut qu'approuver la notation FITCH. Je dirai : malheureusement, car cette Agence passe sous contrôle à 80% de nos cordiaux ennemis anglo-saxons après la vente de 50% du capital social par son ancien propriétaire français... FICHTRE !... HI ! HI ! HI ! Rigolez ! Il faut savoir rire de nos malheurs. Sinon comment passerait-on l'Hiver ?

Nous touchons-là au fond... (avec jeu de mots) du problème. J'apprends en même temps, comme vous, par le figaro.fr que le LTRO-suicide que vient de lancer Mario DRAGHI n'a procuré "que" 130 Milliards d'euros, inventés (On ne le répétera jamais assez !...), à 306 banques de l'Euroland. Tout s'explique donc. Il avait pourtant annoncé offrir jusqu'à trois fois les encours de crédits consentis par les banques aux entreprises, en refinancements centraux ! C'était pourtant de la "monnaie centrale" facile à trouver. Mais voilà : pas de demande... Le malade ne répond plus aux médicaments. Le malade est moribond... Et pourtant cette tentative désespérée va coûter sa place à Mario DRAGHI en Janvier prochain. Sa faute professionnelle grave par infraction caractérisée aux Traités Fondamentaux de l'Union Européenne consolidés dans le TFUE, ne peut pas être acceptée par l'Allemagne, ce dont il avait pourtant été prévenu. Je rappelle que le verdict en attente ne fait aucun doute sur l'issue : l'Euro est contraire à la Constitution allemande avec de tels comportements du banquier central, de droit allemand, sis à Frankfurt Am Main. Le malheureux euro fétichiste a pourtant des excuses : partout dans le monde, des pans entiers de l'économie générale et financière s'écroulent avec fracas. C'est ainsi qu'au Japon, le marché obligataire est décédé... Rien de moins ! A force de recourir à la fausse monnaie centrale pour financer les déficits publics, un différentiel s'est creusé entre le risque sur les obligations souveraines devenu très exagéré et le revenu trop faible servi pour l'équilibrer. 244% de dette publique japonaise rapportée au PIB nippon, lui-même en chute libre, notait Vendredi 12 Décembre dernier le CONTRARIEN-MATIN, cela fait désordre... Ce qu'on oublie de signaler au passage, c'est que nos sociétés financières euro-françaises détiennent dans leurs contreparties un joli encours japonais. Donc, CRASH supplémentaire attendu du ratio de structure financière euro-français. Le cercle vicieux est lancé et il s'accélère dans le sens de la dépression occidentale majeure qui emportera tout ! Vous voilà prévenus, rappelle tous les jours ouvrables LE CONTRARIEN.... Moi, cela fait déjà 41 ans que je me bats pour vous dans l'isolement complet et à mes frais... A tous points de vue. "Les sanglots longs des violons de l'Automne, blessent mon cœur d'une langueur monotone", je suis fatigué de rire... Comme Paul VERLAINE dans sa "Chanson d'Automne" extraite de ses "poèmes saturniens" :
Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l'heure,
Je me souviens

Des jours anciens
Et je pleure
Et je m'en vais
Au vent mauvais

Qui m'emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.

Pendant ce temps, une expression lue ici ou là, me ramène à la réalité pluvieuse : " La France fait figure d'exception ". Oh ! Pas dans le bon sens ! Non, nous faisons exception parce que l'on ne va pas assez vite dans la descente aux goûts de nos puissants ennemis, "alliés" (avec jeu de mots), sous-entendu... CONTRE nous. " Aujourd'hui, selon les informations d'Europe 1, le sujet du "prélèvement de l'impôt à la source " redevient brûlant : François Hollande, (NDLR : au milieu des enfants des personnels de l'Élysée, rieurs au pied du Super Sapin Super Laïc), aurait, en effet, demandé à des députés socialistes de la commission des Finances de réfléchir sur le sujet ". Celui qui occupe minablement le poste de "chef de l'État" leur a, paraît-il, réclamé " un document de travail pour une éventuelle mise en œuvre d'ici la fin du quinquennat ". La radio précisait : " Le principe de cette réforme est d'éviter aux salariés de payer eux-mêmes l'impôt sur le revenu avec un an de décalage, en demandant aux employeurs de s'en acquitter directement lors du versement du salaire ". Je me régale, à nouveau plié en huit dans le sens de la longueur, au bord de l'apoplexie, roulé par terre : voilà de la "nov'langue" orwellienne de pure authenticité, une AOC garantie, un grand cru bourgeois ! Traduction à votre intention : s'il ne s'agissait que de leur demander ? Ils refuseraient... Alors, les entreprises survivant annuellement au massacre euro-mondialiste, vont devoir subir une nouvelle "LOI de LA République" qui va les transformer en annexes du trésor Public et en percepteurs attitrés de la totalité de toute l'oppression fiscale, déchaînée par ce régime sectaire à nul autre pareil "que le monde entier nous envie" ! Monsieur Jean DE LA FONTAINE s'en retourne dans sa tombe ! Et puis, c'est-y pas génial cela ? Voilà un État astucieux qui va faire payer deux fois dans une année (2017 ?) les zimpôts de l'année passée (2016 ?) et ceux de l'année en cours, vant ceux de l'année suivante (2018 ?) aux "CONS... TRIBUABLES" à Mercy... Le solde budgétaire va donc, c'est promis, juré, à tous nos zamis germaniques, anglo-saxons et autres, revenir dans "THE" critère de Maastricht avant 2017, "foi d'Animal" ! That's THE point ! LAST BUT NOT LEAST, car, pour l'instant, le solde négatif continue de se creuser passant de -80,5 en 2013 à -84,7 Mds € en 2014 à fin Octobre, naviguant donc joyeusement vers les -103,2 Mds fin décembre 2014 à ce joli rythme, "refuelé" par la jolie brise euro-socialiste-UMPS-Arc-en-Ciel... Cette énergie mortelle de la fausse monnaie raffinée par le Super chimiste dit : "Super Mario" - DRAGHI. Comme les "Cons...tribuables" ne disposent pas de la pompe à drogue centrale, comment vont-ils faire pour payer deux impôts dans l'année ? Cela ne semble pas effleurer l'intellect de nos "Excellences"...

Conclusion d’ECO 2 : En attendant la réalisation évidemment "légale" de cette FORMIDABLE GROSSSSSE ASTUUUSSSSE, les petites taxes supplémentaires et les fausses petites économies ministérielles, notons-le aussitôt annulées par des "enveloppes" distribuées généreusement, en toute transparence, permettent de "tenir" cahin-caha, tout en s'effondrant progressivement... C'est du pilotage aux grands angles, basse vitesse, gaz à fonds, moteur en drapeau, alerte au décrochage dans les oreilles au-dessus des falaises... Mais où est donc passée la piste ?...


3) Dans l’ACTUALITE économique monétaire : ECO 3 :

« l'euro se meurt !… »

David CAMERON, postulant à l'exode de la Grande-Bretagne de l'Union Européenne, déclarait le 20 Novembre : "La zone euro (NDLR : sous-entendu : heureusement qu' "on" n'en fait pas partie !) frôle une troisième récession, avec un chômage élevé, une croissance en baisse et le risque réel d'une chute des prix. Les Économies "émergentes", jusqu'ici moteur de la croissance, affichent maintenant des signes de ralentissements...", sous-entendus : inquiétants. Le CONTRARIEN-MATIN ajoutait : " En Chine, les prix de l'immobilier baissent. Au VIÊT-NHAM, le chômage des jeunes diplômés est au plus haut. Au Brésil, la croissance patine. L'Argentine est en crise. La Russie voit sa monnaie décrocher"... et Poutine lâche le rouble, comme on le sait depuis un mois, faute de pouvoir, ou vouloir, encore le soutenir en puisant dans les réserves devenues stratégiques avec le vote du Congrès américain en faveur d'une nouvelle "guerre froide"... "L'Ukraine est en faillite. Les Pays arabes sont privés de touristes faute d'assurer leur sécurité. Le japon est en pleine déflation-Récession. Aux USA, c'est le retour du froid dans tous les sens du terme. L'Afrique affronte l'EBOLA"... "L'Europe qui arme ses territoires face à la Russie, obéissant à OBAMA, connaît déjà une Bérézina pire que l'originale. "La France paye ses profs stagiaires en tickets restaurants dans le 9-3 ! L'Espagne enseigne au Portugal à quitter l'Euro".

La célèbre chanson de Gaston OUVRARD s'impose à moi et je me marre de plus belle. Mon Dieu que je ne suis donc pas sérieux !
"... J'ai beau vouloir me remonter. Je souffre de tous les côtés : J´ai la rate Quidilate ! J´ai le foie Qu´est pas droit ! J´ai le ventre Qui se rentre ! J´ai l´pylore Qui s´colore !...
Ah ! Mon Dieu, que je souffre mais je me soigne au rire pendant que "nos élites", suivant l'expression consacrée me soignent à leur manière avec leur poison monétaire.

L'Allemagne... Ah ! Oui, je l'oubliais celle-là :

L'Allemagne se prépare à quitter aussi l'Euro ! Un énorme retrait d'Or physique du COMEX de New-York sans destination officielle me fait penser qu'une partie de l'Or allemand vient de rentrer au bercail ? Comme les Pays-Bas qui viennent, eux, de rapatrier ouvertement 120 tonnes d'or, également du même endroit ! On parle de plus en plus, en ce mois de décembre, du fait probable que ces deux Pays seraient en train de préparer discrètement l'alternative de leur sortie potentielle de la prétendue "monnaie unique" européenne, laquelle n'a jamais été ni "unique", ni officiellement celle de l'Union Européenne dont elle arbore outrancièrement le drapeau officiel sur ses billets ! Deux mensonges grossiers, pour deux tours jumelles entrelacées aux couleurs du drapeau de l'UE, bleues et blanches, qui viennent d'être livrées à leur utilisateur, la BCE, au milieu d'un petit "Manhattan sur le Main", pour un coût d'1,2 Milliard € ! Après 14 ans de travaux pour échapper enfin au siège de l'ancien I.M.E (Institut Monétaire Européen), voilà un symbole qui arrive à point nommé pour sonner le glas du fruit de l'idéologie sectaire.



Photo lefigaro.fr "Conjoncture" du 29 Novembre 2014, reçu le 01/12/2014

Alors que l'Europe est plus que jamais à la veille de se livrer à nouveaux à tous les égoïsmes, le dos au mur, les deux pieds pris dans les mâchoires du piège monétaro-financier, servile aux USA, les dents serrées, rappelant 7.000 réservistes en Suède face au supposé réarmement russe dans la baltique, armant la Pologne de missiles dirigés sur la Russie et le splendide "St-PETERSBOURG", la prétention de ces "Twin Towers" révèle tous les mensonges de la propagande européenne depuis 35 ans. Et elles sont assises aussi sur un mémorial enserré dans les sous-sols des fondations, dédié à 10.000 Juifs, dit-on rassemblés-là durant la guerre, en vue de leurs déportations vers les camps, depuis réputés : "de la mort". Tout un symbole en effet... De là à penser qu'elles ne sont érigées-là que pour ce... "devoir de mémoire" bien maçonnique ? Il n'y a qu'un pas à faire.