mardi 3 octobre 2017

Si rien n'est fait : c'est TERMINATOR garanti !



Pour :


CHRONIQUE économique « FINANCES – vérités» 
N°185


errare humanum est, PERSEVERARE DIABOLICUM (1)

LOI d'A.D.L. MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS
basée sur celle de POL GARGAM - Gouverneur Honoraire de la BDF 1973-86.

valant INCIPIT PERMANENT :

1) L'économie générale est l'ensemble des échanges de travail, biens et services entre personnes physiques et/ou morales,

2) L'économie financière est l'ensemble des échanges de capitaux entre personnes physiques et/ou morales, exprimés en biens ou en monnaies, lesquels peuvent, ou non, constituer les contreparties des échanges de l'économie générale,

3) L'économie monétaire est l'ensemble des flux de monnaies émises ou détruites, constituant, ou non, les contreparties des échanges généraux ou financiers, et possédant obligatoirement les qualités monétaires requises : d'identité rigoureuse, d'inaltérabilité à l'infini, de fractionnabilité et de fongibilité. La monnaie est toujours concrète sans préjuger de ses représentations abstraites, devant alors toujours être convertibles à 100%.

POSTULAT : Toute confusion entre une économie et les deux autres abolit toute validité au raisonnement exposé de n'importe qui, n'importe où et n'importe quand, y compris moi-même. NOBODY is perfect.
C'est la raison des trois parties toujours distinctes de Ma chronique "FINANCES-vérités".


Mercredi 4 OCT 2017
(La prochaine est prévue pour le Mercredi 1er NOV 2017)


Madame,
Mademoiselle,
Monsieur,

Selon la dernière situation du budget de l'État publiée le 8 Septembre dernier sur le site intitulé " Performance publique & budget de l'État " : " En date du 31 Juillet dernier, le solde s'établissait " déjà (dernière publication effectuée) à –83,8 Mds €, pire de -3 Mds € qu'au 31 Juillet 2016, ceci malgré une hausse des recettes fiscales de + 3,7 Mds € à la même date, et suée par vous ! Vous parlez d'une " PERFORMANCE " ! Ce qui signifie que l'Agence France Trésor (AFT) a déjà dû trouver cette somme à emprunter pour permettre les paiements à cette date, plus ou moins le " termaillage (2) " administratif ! Étant donné que l'horizon est, à l'heure actuelle selon l'Agence France Trésor (AFT) chargé d'un déficit annuel (°) prévu de -2,9 % du PIB, lequel est bien entendu révisé ( = magouillé ) à la hausse pour y parvenir, soit environ -76,5 Mds € contre les -69,3 prévus par la Loi de Finances Initiale (LFI), il est aisé d'apercevoir l'augmentation de la dette publique générale de ces mêmes 76,5 Mds € au 1er Janvier 2018 prochain d'une part. D'autre part, l'alibi d'abaissement au-dessous des 3% maastrichtiens du pourcentage de déficit rapporté au PIB de l'année sert à masquer aux yeux des "Citoyens" crédules cette aggravation nominale du déficit.

La gestion budgétaire des finances publiques apparaît ex abrupto comme irresponsable et ceci depuis 40 ans, chaque année pire, donc c'est voulu. Et si c'est voulu c'est donc une trahison caractérisée ! Le " tournant " annoncé par le Président-Directeur-Général actuel de LA République n'est qu'un mot volontairement trompeur. Il n'y a en réalité aucun... tournant. Il y a, par contre, une accentuation de la courbe descendante aux Enfers de -6,4 Mds € dont je n'ai trouvé l'écho qu'une seule fois dans la presse ! Le déficit prévisible retenu par l'AFT étant de -82,9 Mds € pour 2018 ! Ce qui prouve la volonté de tromper le Peuple sur la "performance" gouvernementale sous le masque du pourcentage maastrichtien, encore une fois.

Conscient que ce laisser-aller volontaire révèle DE FACTO une prodigalité coupable et maladive des dirigeants, il nous faut, en plus, le recadrer dans un contexte général économique, financier et monétaire alarmant où les emplois disparaissent, les faillites et les fermetures d'établissements financiers atteignent des sommets et où la mise en circulation de fausse monnaie culmine annonçant la chute finale. L'AFT nous a donc livré le 27 Septembre dernier (°) :


 « le crevard malsain de l'anti-économie politique !... »


1) Dans l’ACTUALITE économique générale :

« ECO1 : L'économie anti-humaine ! »

Vous avez peut-être compris que la pression de LECLERC sur le Gouvernement, affirmant une rapide flambée des prix dans les hypermarchés de l'ordre de 5 à 15% (3) sur des milliers d'articles alimentaires avait comme but d'obtenir l'autorisation du licenciement de 180.000 caissiers potentiels, le plus souvent des caissières ? Ceci, bien évidemment, au profit des robots appelés "caisses automatiques", vers lesquelles vous poussent déjà les cadres de tous les "hypermarchés"... Résistez : faites la queue pour avoir le plaisir du contact humain !

Dans le contexte de cette grande réunion discrète EGA qui a pour but de mieux valoriser les produits des agriculteurs français en danger, LECLERC n'a donc fait que ce que font les banques depuis des décennies, il s'est dévoué, suivant le principe bancaire du "Chef de File", pour son cartel oligarchique propre en annonçant la mesure qui va très mal passer et gonfler énormément les statistiques du chômage dans l'année à venir. A la décharge des Hypermarchés, je relève depuis le 14 Août dernier la crainte des grands centres commerciaux exprimée depuis longtemps aux States pour commencer, qui se sentent condamnés par la concurrence du commerce électronique direct.

J'ai relevé aussi avec un effarement compensé par mon ancienne formation aux "Protocoles internationaux" auprès du Ministère de la rue de Rivoli à l'époque, la remise gracieuse d'ALSTHOM à l'Allemand SIEMENS et des Chantiers navals de St-NAZAIRE STX à l'Italien FINCANTIERI. Pour ma part, je surcharge donc le premier pas effectué par BEREGOVOY qui décida (c'est au JORF de l'époque) la fermeture d'un laminoir à tôle mince alsacien privé et bénéficiaire, pour laisser à l'Allemagne le monopole de cette technologie ! J'ai hurlé alors à la haute trahison ! Nul doute que les TGV allemands vont rouler en France et faire disparaître la version révolutionnaire française aux oubliettes en même temps que des milliers d'emplois en France. Voilà la poursuite du MAL socialiste sous l'étiquette libérale-libertaire post-soixant'huitarde !

Comment s'étonner dès lors, à l'instar de LaTribune.fr du 29 Août dernier, qu'en France, un employé sur deux n'aurait pas confiance dans son patron ?

D'autant que c'est une "START'UP" nommée "CHICKFRIEND", qui après avoir attiré bien des employés par son "BUSINESS PROJECT" original et sa "SUCCESS STORY" (4) prometteuse, est à l'origine du scandale des œufs contaminés au FIPRONIL et paraît, selon nos informations, devoir fermer boutique en licenciant tout le monde ! Bon, d'accord, c'est aux Pays-Bas, mais quand même...

La Bretagne c'est encore en France et cette "région", ancien Royaume (de Nominoë), ancien Duché de la célèbre ANNE de BRETAGNE, connaît bien des problèmes. Après les élevages de porcs inadaptés à cause du sol et de l'eau, voilà que c'est la filière "lapin" qui file vers une crise historique, compromettant la totalité des emplois afférents (Breizh-Infos du 27 Juillet dernier).

Tout ce que la France compte de décisionnaires oligarchiques et politiciens détruit à bras raccourcis tout ce qui reste encore d'industrie productrice privée ! Dernièrement, Nicolas HULOT a veillé à enclencher la fermeture de rien moins que 17 réacteurs nucléaires et avant-hier j'apprenais par LesEchos.fr qu'EDF était sommée d'arrêter la Centrale de TRICASTIN de quatre réacteurs, sur injonction de l'ASN au motif un peu gros qu'une rupture de la digue du canal de DONZERE-MONDRAGON était possible en cas de séisme de magnitude égale ou supérieure à 6,5 !? Cet arrêt intempestif qui va coûter cher à la remise en marche, compromet les emplois de techniciens et d'ingénieurs, menacés définitivement par la politique affichée, ce qui va à terme priver la France d'un savoir-faire unique au monde sans parler de son indépendance énergétique jusqu'ici préservée !

Conclusion d’ECO1 :
La France est d'évidence attaquée en vue de sa destruction en tant que puissance, c'est fait, mais même en tant qu'entité souveraine. Alors qu'en Hongrie et en Pologne les résultats d'une politique chrétienne catholique commencent à s'affirmer positivement dans les domaines de la fécondité, de la famille et de l'emploi, ceux du régime socialo-communiste, puis libéral-libertaire, continuent de les détruire en France ! Quoi d'étonnant dès lors d'apprendre qu' ELON MUSK dénonce l'Hiver démographique et l'effondrement de la population mondiale dans un tweet réinterprété, plutôt occulté de préférence, par le Gouvernement mondial qui voit se lever avec lui un opposant ferme et dangereux car riche et indépendant comme Donald J. TRUMP, à sa propagande destructrice !?

Proposition : Il faut interdire la robotisation et le licenciement des humains au profit des machines tant que les humains veulent encore effectuer les travaux concernés. Il faut de tout pour faire un monde, donc privilégier l'humain à tous les emplois, pour l'humain et son bonheur, sur la base d'une échelle transversale de rémunérations horaires en raison des qualifications verticales. Les contrats d'emplois doivent être individuels et tenir compte des besoins de l'employeur comme de l'employé, librement négociés individuellement. Les Syndicats doivent veiller au respect des règles générales nationales et saisir les tribunaux en cas de violations. Le contrat de travail individuel doit permettre de lier positivement les besoins des uns et des autres. Quelle difficulté y-a-t-il à employer un Chrétien les Vendredis et Samedi, un Juif les Vendredis et Dimanche, un musulman les Samedis et Dimanches, leur laissant à chacun leur jour saint de la semaine ??? Quelle difficulté à employer de telle heure à telle heure une femme désireuse de déposer son enfant à la crèche et de l'y reprendre si elle fait le nombre d'heures hebdomadaire convenues par les deux parties ??? Etc... Il faut privilégier la LIBERTE et l'EMPLOI humain au service de l'entreprise privée comme de ses employés ! J'ai toujours préconisé le partage 50/50 des marges de valeur ajoutée entre le capital et le travail car l'un sans l'autre reste sans débouché avec un privilège aux producteurs des biens essentiels à la vie (agriculteurs notamment).


2) Dans l’ACTUALITE économique financière :

« ECO2 : L'économie financière anti-finance ! »

Le CREVARD de l'AFT (°) montre que le budget collectif dit "public" prit 194,1 Mds € en 2016, aura pris 191,7 Mds € en 2017 et va prendre 203,3 Mds € en 2018 à l'économie privée productrice sur le "marché financier primaire" ! Nous avons explicité, détaillé, chiffré, expliqué déjà dans nos précédentes chroniques cette pression aux dépens de l'économie opéré par les dépenses publiques. Mais la machine à dépenses publiques est désormais emballée ! Aucun élu dans les règles actuelles n'a le pouvoir d'enrayer la mécanique actionnée par les 6,5 millions de fonctionnaires. On ne peut donc compter pour la stopper que sur l'explosion du tube financier qui l'alimente, et qui suit inévitablement l'implosion constatée depuis 1986 (5), pour arrêter les conneries.

Cette explosion a déjà brisé 20% des agences bancaires du continent européen et fermé près d'une banque sur quatre ! Pendant ce temps les "merdias" français stigmatisent le fait que la Banque Centrale Nationale (BCN) russe s'atèle à sauver une... deuxième banque en difficultés suite, paraît-il, aux sanctions euro-américaines consécutives à l'autodétermination contestée par le gouvernement américain de l'Ukraine en Crimée !?

Pourtant j'ai du mal à imaginer une telle irresponsabilité des cadres supérieurs bancaires conduisant à ces faillites déguisées en fusions-acquisitions, ouvrage des banquiers d'affaires comme ROTHSCHILD, PARIBAS et autres, quand on note que les taux interbancaires communiqués encore Lundi 2 OCT avant-hier sont tous... négatifs ! Ils oscillent sur l'EONIA et sur l'EURIBOR de 1 jour à 12 mois de -0,372 à -0,171, dans une échelle des taux dailleurs inversement proportionnelle à la durée ce qui est anormal en théorie saine à l'ancienne ! Pendant ce temps, les taux facturés aux clients de leurs "crédits" oscillent entre 0,75 et 19 % !!! Ce qui laisse quand même supposer une marge globale potentielle de 20%, classique depuis les Rois Maudits donc depuis 7 siècles ! On note que leurs efforts de productivité incluant des licenciements d'humains en masses, les banques craignent une révolte de leurs salariés !?

C'est que, alors que toute cette masse de crédits bidons et donc de dettes impayables pèsent sur les seuls producteurs et personnes privées, il manque à tous, y compris aux sangsues dites "publiques", 484 € par mois pour vivre ! Je dis bien vivre, et non pas "être à l'aise" comme le suggère intentionnellement Le Figaro, car à l'heure actuelle c'est devenu impossible avec ce que l'oppression des Prélèvements Obligatoires (P.O.) veut bien nous laisser ! En plus, j'apprends, goguenard, que les Parisiens seraient ravis de marcher à pied, rouler à vélo et en contrepartie de traîner dans les embouteillages pollués et chers. En effet, ils causent une facture de 350 Milliards € depuis 15 ans ! La HIDALGO serait aux anges de l'élever encore plus haut ! Devinez pourquoi ? Mais, parce que ces embouteillages vous obligent à payer du 400% environ de taxes sur votre carburant ! Tiens donc... Sans les embouteillages, 23 Milliards de pertes de recettes budgétaires pour l'État vorace, pas de démagogie avec les pieds et les vélos au lieu des voitures, donc des problèmes politiques et pas d'empathie pour les belles élues comme la HIDALGO. C'est tout bénéfice pour eux et toute la dépense pour vous ! Et vous les aimez, hein !? Eh ! Bien, moi je veux les voir crever dans le caniveau la gueule ouverte...

Surtout que sous le prétexte d'un "trou" de 9 Milliards € "seulement" dont la cause est à chercher dans les dépenses de gestion du système, les retraités vont voir encore réduites leurs pensions pourtant chèrement payées durant des décennies. Tout le système fonctionne d'abord pour lui-même et veut la mort des bénéficiaires qu'il a escroqué car ils sont autant de témoins vivants de son énorme abus de confiance ! Le 23 Juin dernier, Liberté Politique, dévoilait le tour de magie où la main invisible du Président de LA république allait transformer des sur-cotisations de retraites en... baisses des pensions malgré un énième allongement de la durée des paiements jusqu'à 65 ans environ ! En somme, la bonne vieille recette employée depuis 50 ans : abus de confiance et escroquerie en bande organisée contre les vieux que, selon ATTALI, il faut donc carrément euthanasier s'ils ne se décident pas à se suicider ! Voyez mes commentaires sur facebook à la suite de leurs manifestations...

C'est dailleurs un festival de mesures fiscales confiscatoires visant les épargnants et les retraités : les PEL seront taxés 30% à partir de janvier prochain ; pour les surcharges masquées car déjà dans la totalité de l'endettement public et privé, j'ai noté le 22 Août dernier que la Russie venait de terminer de payer toutes ses dettes, y compris celles de l'URSS, à tout le monde. Hélas, le GVT français a fait cadeau il y a vingt ans de ses fameux "emprunts russes" antérieurs à 1945...

La solution serait évidemment de réduire la dépense publique en-deçà de ses recettes et de dégager enfin un excédent budgétaire. La Russie via sputnikNews.fr pense que seuls 7 pays de l'U.E. pourraient y réussir dès cette année : l'Allemagne, les Pays-Bas, Malte, la Suède, la Tchéquie, le Luxembourg et Chypre. Par contre, la France et l'Espagne vivent AD VITAM AETERNAM dans le rouge-sang, la Bulgarie, l'Estonie, la Grèce, la Lituanie, la Lettonie passeraient, elles, du vert au rouge...

L'expédient consiste à étaler sur le plus de temps possible les remboursements de dettes. Par exemple, l'Autriche lance un emprunt à 100 ans ! La France se réserve cette solution pour plus tard quand les taux auront trop remontés. Pour l'instant elle a une moyenne de 7,5 ans environ sur l'ensemble selon l'AFT.

L'abandon consiste à se déclarer en situation de faillite et d'envoyer paître le monde entier, surtout après les ravages du cyclone, c'est PORTO RICO qui jette ainsi l'éponge...

Conclusion d’ECO2 :
En somme, la pression des déficits et de l'endettement publics en résultant confisquant la plus grosse partie de ce que le "système" peut inventer de monnaie scripturale sans provision préalable et disponible, la machinerie financière en-dehors se grippe car elle ne trouve plus en-dedans le travail privé, le lait en quantité nécessaire pour continuer à exister... Après avoir construit des tours infernales et des agences surmultipliées, le cartel bancaire doit réduire son train de vie comme tout le monde à son grand dam ! Pendant ce temps, le peuple souffre, les retraités crèvent au bénéfice de l'escroc étatique socialo-communiste, et les Nations sont détruites au bénéfice d'un Gouvernement mondial de fous-cinglés à l'instar de ce dernier épisode du "Prisonnier" où Patrick Mac GOOHAN découvre enfin le "pot aux roses" !

Propositions : Remettre les banques dans le DROIT COMMUN, lui-même épuré et assuré par un État JUSTE ! Et puis cesser de conduire une politique économique et financière de trahison pour la remettre au service de la France et des Français afin de garantir au monde le message essentiel de la civilisation chrétienne.


3) Dans l’ACTUALITE économique monétaire :

« ECO3 : l'économie monétaire anti-monétaire ! »

L'HISTOIRE a de ces clins d'œil inouïs qui me laissent pantois devant leur clarté. Le Figaro donnait à ses lecteurs CINQ raisons de se rendre à la nouvelle Monnaie de Paris au 11 Quai CONTI ce Lundi 2 Octobre. L'introduction affirme que déjà le bâtiment "vaut le coup d'œil"... Et quel coup d'œil ! Le porche est surmonté de la Couronne de France et du blason des BOURBONS à trois fleurs de lys !!! Au long d'une visite parcourant 11 siècles, 170.000 objets sont présentés : des outils, des pièces et des médailles ! C'est toute l'histoire de France qui est ici expliquée par le côté monétaire des échanges socio-économiques. 10 siècles de monnaie concrète qui assurèrent la croissance démographique et économique, mais que les guerres ont détruite et remplacée par la monnaie-dette. Elle fut d'abord hypocritement "gagée" sur le stock concret confisqué au peuple dans une Institution centrale et alors véhiculée par des billets à ordre émis par cette Institution, sans échéance donc "à Vue", appelés "Billets de Monnaie", "Billets" enfin. Puis 1999 arriva. L'énorme masse monétaire scripturale fut digérée dans une monnaie unique à 11 pays qui continuent d'en afficher la contrepartie dans les anciennes monnaies nationales sur leurs extraits de comptes. Les 2% restants nominalement furent encore émis sur du papier-monnaie d'apparence identique partout mais comptabilisé par nations. Ce nouveau "billet à ordre" n'a plus rien d'une reconnaissance de dette juridiquement valable. Il n'en possède plus l'ensemble des mentions obligatoires ! Cette monnaie "légale" est DE FACTO illégale !

Mais cet euro est en plus illégitime car anticonstitutionnel ! Sans me référer à certains articles ou thèses tendancieuses, je rappelle seulement ces faits indiscutables :
1- le Traité de Moëstricht (dit : Maastricht) de 666 pages s'applique à la France à travers l'article 55 de sa Constitution qui dispose que les Traités s'appliquent par-dessus les lois du pays. Cet article tel quel est évidemment illégitime car il ouvre la voie à toutes les trahisons, mais passons...
2- Ce Traité de 1992, réputé approuvé par 51% de voix exprimées mais seulement 34 % des inscrits, stipule une progression vers la phase III de l'UEM (6) à cinq conditions qui doivent être réunies. Ce sont les 5 critères de Maastricht. Ces critères n'ont jamais été réunis et donc la mise en place de cette UEM au 31 DEC 1998 à Minuit est un abus de confiance des Gouvernements sur leurs Peuples. C'est de plus une violation caractérisée du Traité ! Donc l'article 55 n'oblige pas la France !
3- Ce Traité prévoyait la mise en place d'une monnaie unique : l'ECU ! Le GVT, comble de malhonnêteté, d'abus de confiance et d'escroquerie sur le Peuple français a fait répandre partout par des MISSI DOMINICI sélectionnés sur leur ignorance complète du sujet que l'EURO c'était seulement un nouveau nom de l'ECU, que c'était pareil etc... Tout cela est FAUX ! Je l'ai dit et répété depuis cette invention en 1996 ! Je ne peux pas être démenti et je ne l'ai jamais été.

Pire encore, on a toujours su que la mise en place de cette monnaie unique s'apparentait à la charrue avant les bœufs ! Et que cela allait provoquer des chocs asymétriques graves conduisant des Nations à la faillite ! Encore le 30 Juillet dernier, LeFigaro.fr ne pouvait éviter de constater que le cours interbancaire mondial de l'EURO était trop fort de +6,8% pour la France mais trop faible de -18% pour l'Allemagne, selon le FMI officiellement ! Le résultat c'est l'appauvrissement et la destruction de l'économie française à marche forcée depuis 19 ans ! Si la monnaie était concrète on ne pourrait pas acheter sans en avoir au préalable. Mais comme la monnaie est abstraite et basée sur les dettes, il suffit d'en faire. C'est trop facile et cela conduit à la faillite !

Nous apprenions le 17 Août que la BCE était tétanisée, inquiète, à l'idée que l'euro se réapprécie fortement car tout simplement cela voulait dire la sortie de l'Euro de tous les Pays endettés à cause de lui pour une bonne part mais pas seulement. Elle ne pouvait procéder à un resserrement de son Q.E.. Pour la France, je rappelle que les crédits à l'État représentaient en 2016, 313,5 Milliards € par ce procédé d'invention monétaire sur les dettes !!!

Nous en sommes donc arrivés au point où la disparition des 2% de monnaie-billets à ordres arrive ! Les Suédois pensent que cet "argent-liquide", en fait ces billets échangeables par "simple tradition" manuelle, au porteur, aura disparu en Suède d'ici à 2030. GOLDMAN SACHS s'intéresse aux BITCOINS. La monnaie ne va bientôt même plus être "virtuelle", mais totalitaire, contraignante, nominative et nominativement attribuée ou retirée instantanément en-dehors de toute appréhension humaine concrète. On va en arriver à SOLEIL VERT, BLADE RUNNER ou je ne sais quel film de science-fiction où vous ne pourrez plus rentrer chez vous ni manger, si un salaud, quelque part, a décidé de vous priver de votre carte, ou annulé sa puce RFID sous votre peau !

Conclusion d’ECO 3 :
Pendant ce temps, au FMI de BRETTON-WOODS, près de WASHINGTON, les fous-cinglés jouent avec le monde comme Charlie CHAPLIN dans "LE DICTATEUR". Le FMI lance une alerte à propos de la dette de la CHINE et provoque plus tard la dévaluation de sa note financière le 18 Août dernier. La réponse arrive le 10 Septembre dernier : Les plus grandes banques chinoises gèlent les comptes de la Corée du Nord ! Mais dès le 18 Août, Christine LAGARDE voit d'un bon œil, le transfert du siège du FMI à PEKIN !!!

Du XIII ème siècle au XIX ème, la monnaie concrète assura la bonne tenue de l'économie partout dans le monde. Comme toujours depuis l'Antiquité, il suffit de relire CAESAR, SOPHOCLE, et les autres, les guerres dévaluèrent la monnaie et toujours plus de signes monétaires furent requis pour la même chose ! Une maison achetée 400 Louis d'or au XVII ème siècle requiert pour son achat au XXI ème : 400.000 euros ! Mille fois plus de signes monétaires ! Le Roi vous affranchissait à vie vous et vos descendants de tout impôt pour le versement un beau jour de 4 Louis d'Or au trésor royal... La république à mis un point final à cet inadmissible privilège royal et vous taxe à 132,56 % de tout de que vous avez à dépenser même ce que vous n'avez pas ! Quel progrès !


Propositions : Encore et toujours revenir à la monnaie concrète qui interdit d'avoir à la fois le beurre et l'argent du beurre ce qui ne mène qu'à la faillite !



Ma Conclusion Générale du Jour : L'économie, doit être la vision, la somme, la pratique des échanges entre humains pour la satisfaction des besoins de tous et d'un petit plus au prorata pour ceux qui donnent plus de travail et constitue plus d'épargne en monnaie à valeur CONSTANTE. Ce ne doit pas être le vol de notre travail et de notre épargne par tous les moyens politiques, économiques, sociaux, financiers et monétaires ! L'économie doit être et rester humaine, privilégier l'humain sur les machines ! Sinon, c'est fini, c'est TERMINATOR ! 

Haut du formulaire
LMDM

Chronique rédigée sur 5 Pages, plus les éventuelles photos et annexes.

Synthèse de plus 86 pages de notes prises aux sources et aux actualités
sans parler des milliers de pages mémorisées dans le PC
et quasiment le tout inclus dans les liens...  
prises en marge de 31 journées de travail de 10 heures chacune partagées avec les CPI !
Calculs personnels !


 

mardi 29 août 2017

Un stock d'Or français supect et :





Pour :


CHRONIQUE économique « FINANCES – vérités» 
N°184

Mercredi 30 AOÛT 2017
(La prochaine C.E.F-V, redevenue classique, est prévue pour le Mercredi 27 Septembre 2017)
Sauf défaut financier inexorablement annoncé par les comptes chaque mois davantage (2).


édition spéciale (10€)

« l'allemagne insulte la france !... »




Madame,
Mademoiselle,
Monsieur,

Samedi matin, j'ai littéralement pris un coup de bélier en plein plexus. J'ai hoqueté sous le choc ! La confirmation que la veille Vendredi 24 Août 2017, l'intégralité du stock d'Or jusque-là placé depuis des années en coffres à la Banque de France par l'Allemagne était désormais retiré à 100%, m'arrivait relayé deux fois par 24HGOLD lui-même sur http://www.achat-or-et-argent.fr. Cette information est apparemment parvenue à beaucoup de Français, pas tous, loin de là, qui n'en ont pas compris toute la très grave signification.

Je me suis donc décidé à changer complètement mon schéma classique depuis 8 ans exceptionnellement, d'où l'idée de cette édition spéciale qui ne portera donc que sur le volet ECO3 d'Économie Monétaire en approfondissement de la nouvelle ci-dessous détaillée pour commencer.

Commencé en 2013, le rapatriement partiel de son Or déposé dans divers Pays depuis des décennies par l'Allemagne en vertu du vieil adage : " toujours éviter de mettre tous ses œufs dans le même panier " devait durer jusqu'en 2020, opéré par fractions. L'opération de rapatriement de 1.710 tonnes d'Or fin est donc terminée précocement, lesquelles sont maintenant entreposées dans les caves de la BUNDESBANK (3) à FRANCFORT. Ce faisant, l'Allemagne garde donc chez elle 50% de son stock total, contre seulement 31% en 2013. 1.236 tonnes demeurent encore à NEW-YORK (72,28%) après retrait de 300 tonnes, et 432 tonnes (25,26%) à LONDRES, principales places monétaires mondiales capables de le monétiser si besoin. Total : 1.668 tonnes. Les 42 autres tonnes sont réparties dans d'autres Pays, secondaires monétairement parlant. Là, ça commence à faire mal : la France n'est donc même plus un Pays "monétairement secondaire" selon l'Allemagne, laquelle ne nous confie plus que ZERO depuis 5 jours déjà ! L'Offense est déjà grave, nous allons voir qu'elle encore plus grave.

Après la guerre, l'Or du IIIième Reich fut saisi à titre conservatoire par les puissances alliées, et rendu indisponible jusqu'en 1951. L'atmosphère de guerre dite "froide" ensuite, a conduit l'Allemagne fédérale à réfugier l'or résultant de ses excédents commerciaux d'abord libellés en Dollars US en l'empilant dans les mêmes caves occidentales que jusque-là. Le total en 2017 avoisinerait les 120 Milliards € ! La crainte de l'invasion soviétique était largement fondée comme cela fut prouvé en 1976. De plus, la stratégie des Alliés dite de l'Avant Blindé Nucléaire consistant à batailler sur le territoire allemand de l'Ouest dit de la RFA, n'encourageait évidemment pas à stocker son Or à BONN, FRANCFORT, ou encore pire BERLIN, ancienne capitale située en plein milieu du territoire de l'Allemagne de l'EST : la RDA. Je rappelle cela pour les plus jeunes. Ce qui m'amène à vous préciser un point d'histoire important : depuis 1917, les Bolcheviques ont sans cesse réclamé à la Banque de France le rapatriement à Moscou de l'Or détenu au nom de la Russie Tsariste dite "blanche". La banque de France a refusé d'obtempérer avec le DROIT de son côté, et à conserver l'Or russe, comme l'Or lithuanien et celui des autres Pays passés sous la botte rouge soviétique. A la libération de la dictature bolchevique, les tractations reprirent et finalement au début des années 90, l'Or fut remis à ses légitimes propriétaires par la Banque de France qui prouva ainsi sa très haute moralité. Je possède tous les télex historiques que je tiens des archives de la Banque de France. L'Honneur de la Banque Centrale Nationale (BCN) de France est donc sans tache ! L'évidente défiance marquée par le Gouvernement allemand en 2013-2017 à son encontre est donc une atteinte directe à son honneur ! Le Président, le Premier Ministre, le Ministre des Finances qui constituent ensemble avec le Gouverneur de la Banque de France ce qu'on appelle les "Autorités Monétaires" n'avaient pas à subir cet affront. 24HGOLD ne s'y trompe pas non plus qui conclue son article par : " On peut se questionner sur la mise en œuvre d'une telle mesure (NDLR : rapatriement de 50% de l'Or allemand à Francfort), d'autant plus que seule la France a vu les stocks qu'elle entreposait entièrement vidés " !? Qu'en termes galants ces choses-là sont dites... N'est-ce pas ?

En sus, on apprend que l'Allemagne a consenti 7,7 millions € de frais pour cette opération dont la moitié pour le seul retrait des 374 tonnes de France ! C'est dire la défiance allemande montrée à l'égard de la France car il n'y a guère que 500 km de Paris à francfort quand il y en plus de 5.000 (dix fois plus !) depuis NEW-YORK !

Il n'est que trop clair que nous sommes insultés en tant que Français, en tant que FRANCE, alors que la BANQUE DE FRANCE a toujours démontré un sens de l'honneur scrupuleux largement au-dessus de celui d'un FORT KNOX mis en cause depuis des années avec ses barres fourrées au tungstène, et ceci par le vaincu, encore il y a peu occupé militairement par l'Armée française dans trois de ses 16 Länder (régions) depuis la chute du mur en 1990. Je le dis tout net : l'affront infligé par les BOCHES (comme les qualifiait ma grand-mère) justifie un duel demain matin à l'aube et nous avons le choix des armes, étant l'offensé ! Chef de l'État, j'aurais refusé tout net la restitution sans condition et exigé une confiance officiellement affichée comme préalable à tout retrait, supérieure en final à celle de l'Allemagne envers NEW-YORK, WASHINGTON et LONDRES, places monétaires en faillite officielle depuis 1971-73 pour les USA et ne dépendant pour sa solvabilité que du Commonwealth et du Trésor royal pour Londres. Les balances £g étant largement moins énormes que celles en dollars US en contrepartie, la solvabilité de Londres est meilleure que celle des USA, surtout depuis Margaret THATCHER...

Ceci posé, voyons les éléments en notre possession qui peuvent en partie expliquer, sans l'excuser aucunement, la défiance allemande envers Paris, la Banque de France restant vierge de tout reproche possible quant à elle, cela est évident. La Banque de France est une victime de la politique idéologique depuis 1985 quand le Gouvernement MITTERRAND-MAUROY l'a mise en faillite sous les trois rapports (monétaire extérieur et intérieur, et financier) en 4 ans. Elle fut redressée de très très peu sous CHIRAC.


3) Dans l’ACTUALITE économique monétaire :

« ECO3 : un stock d'or officiel français suspect »

D'abord une idée précise actuelle de l'état de la pyramide monétaire (4) :
- " La composante française de l'Agrégat M3 de la zone Euro " s'élève à 2.160 Milliards € fin Juin dernier (2017). C'est cela masse monétaire française incluse dans celle de la BCE pour l'ensemble du "bloc" euro, selon le mot même de Janet YELLEN et de Mario DRAGHI à JACKSON HOLE (Wyoming).

- La composante M1 (de M3) pour les dépôts à vue s'élève à 889 Milliards €, soit 41,16% de M3. Ce qui chiffre un risque théorique à vue (quotidiennement renouvelé), baptisé de tous temps "menace sur la monnaie centrale", de près de 150 % d'augmentation induite potentielle de la masse billets en circulation à servir ! Avec quoi ?

- Dont encore la composante fiduciaire de M1, c'est-à-dire les billets mis en circulation par la Banque de France, en tant que succursale de la BCE dans l'Eurosystème, s'élevait le 31 Décembre 2016 à 208,710200781 Milliards € exactement, soit 23,5 % de M1, selon le dernier bilan de la BDF connu, transcrit récemment dans son dernier rapport d'activité pour l'année 2016 de 152 pages (*) dont j'ai extrait, après étude complète pour cette édition spéciale, 16 pages en rapport avec mon sujet (4). La menace théorique sur la monnaie centrale fiduciaire s'élève donc potentiellement au total à plus de dix fois !

Les contreparties à l'Actif du bilan de la BDF, censées équilibrer l'existant, ET le risque de menace, à ce même 31 Décembre 2016, s'élevaient à :
- Avoirs en devises (hors relations avec le FMI) : 51,295 Milliards €, notez qu'il y a zéro € d'affecté à la " Réserve de réévaluation des réserves en devises de l'État " au Passif en augmentation des Fonds propres de la BDF...

- Avoirs au FMI par Concours et acquisitions de DTS (Or + Devises) : 16,071 Milliards € au total, notez que le bilan ne rappelle pas quelle est la proportion de DTS-Or dans le total des DTS de 11,177 Milliards €... Je pense quelle est extrêmement faible.

- Avoirs en Or : 85,993 Milliards €, desquels il faut défalquer la " Réserve de réévaluation des réserves en Or de l'État " figurant au Passif en augmentation des Fonds propres de la BDF pour 22,340 Milliards € (P15), plus le "Compte réévaluation en Or" de 66,633 Milliards €, coté en P13 sur le Bilan sous la récapitulation "Comptes de réévaluation". Ce qui nous amène à retenir à l'Actif, au prix inter Banques centrales reconnu internationalement un stock d'Or net chez la BDF de  -2,98 Milliards € donc négatif. Le STOCK d'Or français affiché dans les comptes officiels est donc redevenu négatif au prix inter banques centrales comme en 1983 sous MITTERRAND !

Ce constat peut avoir poussé MERKEL à retirer son Or de Paris en considérant, ce qui est quand même déjà une insulte, que La Banque de France pourrait être poussée par le Gouvernement à "jouer" avec le stock allemand en vertu du principe "possession vaut titre" toujours scabreux ?...

- Total des Avoirs en Or, devises et FMI = 64,396 Milliards €.

Les Ratios que l'on tirer du Bilan de la BDF et que je tire en rapport avec mon sujet sont les suivants :
- Ratio des Fonds propres (Capital, report à nouveau, réserves, provisions et résultat net) cotés P12 à P18 inclus de 123,457 Milliards € sur le total du Bilan de 842,999 Milliards € = 14,64 %. Ce qui montre le bon exemple en termes de bilans classiques aux Institutions monétaires couvertes au regard des recommandations du groupe de Bâle...
- Ratio de couverture des Billets en circulation de 208,71 Milliards € sur les avoirs en Or nets et en devises y compris FMI, de 64,396 Milliards € = 324,10 % ou, inversement 30,09 % de couverture de base de la seule monnaie fiduciaire en circulation. Ceci est proche du ratio de réserves fractionnaires des banques en vigueur dans les années soixante ce qui montre une résistance aux dérives actuelles. Malgré tout, le risque théorique potentiel menaçant la Banque Centrale Nationale est donc de M1 = 889 Milliards sur 64,396 Milliards soit de 13,8 fois la mise à trouver en Or et en devises en cas de choc grave et fuite devant la monnaie ! Lequel peut s'aggraver à 2.160 / 64 => 34 fois la mise ! C'est le rapport d'un numéro sec à la roulette du casino... Et il s'aggrave toujours plus à chaque émission "accommodante" (Q.E.) de la BCE qui gonfle les dépôts dans les banques...

Posons-nous maintenant la question de combien de tonnes d'Or il s'agit en considérant le stock total à l'actif évalué en termes de marché fin 2016 ? Sachant qu'il y en avait pour 85,993 Milliards € évalués à 35.303 €/kg (*) à mille millièmes de fin, nous obtenons : 2.435,86 tonnes d'Or pur détenues à Paris, mais qui ne valent que MOINS 2,98 Milliards d'euros inter banques Centrales !

Cependant, en termes de prix du marché cela donne un actif potentiellement monnayable sous réserve d'un accord international à trouver de -2,98 +22,34 = 19,36 Milliards €. A celui-ci s'joute quand même la part de la BDF dans le capital de la BCE de +1,545 Milliard € représentant 14,1792 % entièrement libéré en tant que membre de la zone euro, partie en Or et partie en devises fortes. Également le résultat positif de l'exercice 2016 de +3,402 Milliards €.

Notons aussi que le cours de l'Or au 1er Fixing de LONDRES de 10h30' le 25 Août dernier publié par la BDF en $US et en EUROS Lundi 28, s'établissait à 1090,00 €/oz britannique de 31,103 g, soit 32,1507465 onces anglaises pour un kilogramme républicain. A ce tarif, notre stock physique à la BDF de 2.435,86 tonnes représente donc 85.363.041.932,7441 € soit une baisse sur l'évaluation de fin 2016, mais une plus-value latente qui ne peut qu'augmenter avec le temps vu les prévisions de Quantitative Easings monétaires !

Notons également pour approfondir encore que le cours du USD en EUROS est passé de 1,0541 à 1,1925 lundi 28 Août avant-hier ! Quand des économistes amateurs, peu aptes aux calculs monétaires pour ne les avoir sans doute jamais étudiés, prétendent que la hausse faramineuse du BITCOIN ne ferait que compenser les pertes de pouvoirs d'achats des euros, ils oublient donc la réévaluation de l'Euro à son cours de création du 1er janvier 1999 avant-hier ! En passant : éviter le BITCOIN comme la peste, sauf à courir le risque insensé de perdre 99,99999% de vos apports inconsidérément effectués, comme des phalènes attirées par la lumière en pleine nuit et qui se brûlent les ailes à coups sûrs.

Conclusion d’ECO 3 : En nous remémorant le tollé provoqué chez toutes les Banques centrales Nationales étrangères par la décision de VGE en 1977-1979 d'évaluer l'Or monétaire français chez la Banque de France au prix du marché au lieu du prix officiel de 100 $ l'once depuis 1971, on mesure la difficulté à "tirer" sur la plus-value latente de 22,340 Milliards d'euros. Le fait que l'Or officiel au prix officiel soit évalué négativement à -2,98 Milliards € peut expliquer la défiance allemande mais ne la justifie pas considérant les autres aspects de la question. De plus, 2.435,86 tonnes d'Or français demeurent dans les caves de Paris de la BDF, l'équivalent du quatrième stock d'Or mondial après celui des USA (douteux ?), de l'Allemagne (3.420 tonnes) et de l'Italie... Pas de quoi paniquer ! L'Allemagne pouvait quand même laisser une proportion convenable et de bonne convenance à Paris ?!

Par contre, si jamais le stock allemand retiré de la BDF de 374 tonnes était compté dans les 2.435,86 fin 2016, là il s'agirait d'un VRAI problème relevant d'une présentation frauduleuse des comptes officiels. RIEN ne me permet de le penser mais si jamais les Allemands ont eu des doutes sérieux et légitimes, cela pourrait alors lever l'insulte constatée ex abrupto et leur donner raison !? Dans cette hypothèse, le Gouvernement français entier et les plus hauts fonctionnaires responsables devraient être fusillés...

Ma Conclusion Générale du Jour : Le Gouvernement français à force de faire descendre la France dans les catacombes économiques, financières, monétaires et militaires a perdu, A MINIMA, la confiance des voisins. Il faut d'urgence prendre de vraies mesures de Gouvernement : reconvertir dans le domaine privé et productif des millions de fonctionnaires qui "vivent sur la bête" en l'emmerdant, réduire le déficit des finances publiques et le changer en excédent, de même pour le commerce extérieur ! Faire rentrer des sous au lieu de dépenser sans compter, ou alors très mal au point de fâcher la Cour des Comptes ! Libérer l'économie privée, revenir au Droit Fondamental, et reconstituer le stock d'Or, d'Argent, de Platine et de diamants qui était encore le premier du monde avant MITTERRAND. Redevenus crédibles les Français pourraient alors jouir d'une confiance retrouvée, sans avoir à être obligés de se battre en duel demain matin avec le voisin allemand qui a, sans doute, osé nous insulter ! CQFD.
Haut du formulaire
LMDM

Chronique rédigée sur 3 Pages, plus les éventuelles photos et annexes.

Synthèse de 164 pages de notes prises aux sources et aux actualités
Calculs personnels !


Chronique FINANCES-VERITES par A.D. Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS.
Ancien Professeur d’Économie Politique appliquée au monde bancaire auprès de l’I.F.B., de 1989 à 1993 en sus de mon travail à l’époque de Co-Director de Stés off-shore d’investissements aux USA.
Ex-Cadre Hors Classe, Sous-directeur de l’Établissement de Portefeuille : SCS « I.R. » du groupe ROTHSCHILD nationalisé en Février 1982 par les idéologues socialo-communistes au pouvoir, traîtres à la France.

Ma devise est : NON DEFICERE MINIME (NE PAS FAIBLIR, JAMAIS)