mardi 12 juillet 2016

Les apparatchiks de Bruxelles vous méprisent d'une manière inacceptable :



Pour :

Chroniques reprises, ou citées, de temps à autre, historiquement, aux liens suivants :
-         http://www.francisrichard.net/

CHRONIQUE économique « FINANCES – VERITES » 
N°170

errare humanum est, PERSEVERARE DIABOLICUM

LOI D'A.D.L. MARTIN D. de M.
basée sur celle de POL GARGAM
valant INCIPIT PERMANENT :

1) L'économie générale est l'ensemble des échanges de travail, biens et services entre personnes physiques et/ou morales,

2) L'économie financière est l'ensemble des échanges de capitaux entre personnes physiques et/ou morales, exprimés en biens ou en monnaies, lesquels peuvent, ou non, constituer les contreparties des échanges de l'économie générale,

3) L'économie monétaire est l'ensemble des flux de monnaies émises ou détruites, constituant, ou non, les contreparties des échanges généraux ou financiers, et possédant obligatoirement les qualités monétaires requises : d'identité rigoureuse, d'inaltérabilité à l'infini, de fractionnabilité et de fongibilité. La monnaie est toujours concrète sans préjuger de ses représentations abstraites, alors toujours convertibles à 100%.

POSTULAT : Toute confusion entre une économie et les deux autres abolit toute validité au raisonnement exposé de n'importe qui, n'importe où et n'importe quand. C'est la raison des trois parties toujours distinctes de cette chronique.

Mercredi 13 Juillet 2016
(La prochaine est prévue Mercredi 3 Août 2016)

Madame,
Mademoiselle,
Monsieur,

Vous appréciez mon travail depuis des années ?
Voici le moyen de répondre à mon APPEL d'URGENCE d'AIDE d'URGENCE. GRAND MERCI D'AVANCE :


Je n'ai RIEN reçu, depuis des années, de Google Addsense pour leurs pubs sur mon blog (1) !
A ce jour : 376,53 € nets ont été reçus pour les deux chroniques réunies : MERCI !
Restent me manquer : -13.050,oo + 376,53 = -12.673,47 € URGENT !

En 1935, la pièce de 20 Francs en Or, en cours de frappe pour mise en circulation, fut arrêtée et la refonte de l'Or en barres, ordonnée. C'est là que le tournant dangereux pour la LIBERTE fut abordé. Jusque-là, et malgré le coût exorbitant de la guerre de 14-18, la souveraineté individuelle des Français sur leurs vies personnelles et familiales était la règle. L'instrument de cette liberté était la monnaie concrète, commune à tous, individus, sociétés, corporations, collectivités, Seigneuries, Duchés, républiques, État... L'ajustement des comptes exigeait une encaisse préalable à tout échange, travaux, dépenses diverses, de tout agent économique, public ou privé. L'existence de la monnaie concrète stabilisait l'économie. La mise en circulation des billets émis par les banques centrales nationales débrida la masse monétaire. Cette inflation monétaire induisit progressivement, et de plus en plus rapidement, la création de "bulles" et la dérive des prix commença au-delà de l'effet dopant immédiat sur l'économie, au long des premiers 30 ans. 1965 : contrôle des changes drastique ! Le trop-plein de monnaie-papier risquait de mettre à sec les réserves de changes, centralisées pour toute la France chez la Banque de France, s'il était remis aux Banques Centrales Nationales (BCN) étrangères. La Liberté des Français s'est révélée restreinte aux échanges internes. La monnaie-papier n'avait plus de valeur en-dehors du territoire (inconvertibilité). Une multitude d'empêchements à sortir du territoire fut alors imposée : autorisations, passeports, carnets de changes, autorisations préalables pour tout achat à l'étranger etc...

En 2015, 80 ans après 1935 et 50 ans après 1965, la dématérialisation est quasi-totale au point que la disparition de la monnaie sera complète avant 2022. Les Français n'auront plus que des unités de compte, sans valeur aucune par elles-mêmes. Leur liberté de les utiliser va dépendre dorénavant du bon vouloir de leurs tuteurs autoproclamés. Les banques passeront outre aux ordres des titulaires des comptes ouverts chez elles, obéissant prioritairement à ceux de leurs "tuteurs légaux". Les Français n'auront pas d'autre pouvoir d'achat que celui qu'ils voudront bien leur laisser... Les "élus" et leurs fonctionnaires auront pris le pouvoir à 100% sur eux.

Le rapprochement de l'ancienne situation d'avant 1919-1935 avec celle de l'après 1995-2015 est sidérant.
Avant : la Liberté permettait de circuler dans le monde entier avec une simple carte de visite et la liberté totale d'emport éventuel avec soi de tous ses biens n'était pas discutable une seconde.
Après : l'obligation de passeport biométrique, incluant bientôt son ADN, les limites bancaires, législatives et réglementaires à toute dépense, à tout investissement, et la mise sous tutelle DE FACTO des Français à 98%.
Ce rapprochement dans le temps m'amène à bien d'autres :


« rapprochements révélateurs ! »



1) Dans l’ACTUALITE économique générale :

« ECO1 : des Traités d'augmentations aux traités de... diminutions ! »

Avant 1936, ce qui prévalait en économie c'était le souci d'équilibre, y compris dans les périodes de croissances démographique et économique comme durant ces 150 ans de Louis XIV à Louis XVI. La stabilité du pouvoir d'achat était la règle, nonobstant les impacts, bien connus depuis des milliers d'années, dus aux conflits. Les différents Gouvernements s'attachaient à défendre la Souveraineté, l'Indépendance de la France, et la Liberté des Français. Moins depuis 1792, certes, mais l'idée de Nation dominait et garantissait encore les soucis premiers. Ce n'est plus le cas depuis 1936-1968 et 1995.

Obama ne peux pas dire au Sénat des Etats-Unis : " seul Washington doit écrire les normes du Commerce international " pour pousser les Sénateurs à approuver l'accord de Partenariat Transpacifique (TPP), qui, rapportait sputniknews.fr le 3 mai dernier : " leur permettra d'établir les règles que les 12 autres pays des régions (mondiales) Asie-Pacifique et Amériques n'auront d'autre choix que de suivre ", sans que l'Europe ne se sente visée ! Le mondialisme se retourne contre ses auteurs en matière de circulation des informations.

C'est ainsi que le traité que les USA veulent imposer à l'Europe et pour les mêmes raisons, qu'on le nomme TAFTA ou TTIP, donne la primauté des normes sanitaires américaines sur les européennes, et la possibilité aux grandes entreprises mondiales de porter plainte contre un Etat si ses décisions portent atteintes à leurs intérêts !! TRANSCANADA réclame ainsi 15 Milliards USD aux USA pour n'avoir pas autorisé son projet KEYSTONE XL, rapportait sputniknews.fr du 9 Avril dernier ! Un collectif de 45 ONG, le CEO, vient de protester auprès du Commissaire européen Cecilia MALMSTÖM contre " les accords commerciaux qui ne doivent pas être le lieu où doivent se décider les lois touchant à l'intérêt public ". On croirait entendre DE GAULLE faire scandale en déclarant : " la politique de la France ne se fait pas à la corbeille de la bourse ". Une clause de réciprocité entre l'UE et les USA est prévue autorisant le droit de regard croisé. Donc, cet accord de libre-échange transatlantique installe l'UE comme seule habilitée, à l'instar d'un État ! C'est même paraît-il écrit en toutes lettres : " L'UE est souveraine " ! Rapporté par réinformation.tv, Vladimir BOUKOVSKI nous met en garde : " J'ai connu votre futur et ça n'a pas marché "... Cet accord transatlantique construit DE FACTO une URSS Bis car il n'est prévu que : " le public pourra présenter ses vues ". L'UE, si cet accord est signé, sera le laboratoire, ajoute le journal, de la grande URSS mondiale, comme la France, après avoir été le "paradis communiste vanté par RENAULT ", est le laboratoire de l'asservissement d'un grand Peuple au totalitarisme euro-mondialiste poursuivit par les planificateurs du Nouvel Ordre Mondial maçonnique.

LeFigaro.fr a beau prétendre que : " VALLS refuse le Traité TAFTA en l'état et demande des garanties ". François HOLLANDE a beau dire : " La France peut toujours dire non " ou encore avertir : " S'il n'y a pas réciprocité (NDLR : mais entre qui et qui ?), s'il n'y a pas transparence, si pour les agriculteurs il y a un danger, si on n'a pas accès aux marchés publics (NDLR : tiens un aveu ?) et si, en revanche, les États-Unis peuvent avoir accès à tout ce que l'on fait ici, je ne l'accepterai pas ", le vague de toutes ces déclarations masque leur acceptation occulte.

C'est si vrai que la Commission de Bruxelles vient de décider le 29 Juin dernier, sans que l'on entende un mot de colère de la part des gouvernants soit-disant "français", de s'asseoir sur la souveraineté des États-membres ! Le fou J-C JUNKER, vous savez celui qui s'inquiète des inquiétudes des extra-terrestres basées sur leur vision de l'UE il y a 28 ans (14 ans pour aller vers l'exo-planète et 14 ans pour nous en ramener leurs commentaires, cf. ma CPI N°145), a déclaré, agacé le pauvre chéri : " J'ai dit clairement hier que la Commission est arrivée à la conclusion, en raison d'une analyse juridique, que le CETA n'est pas un accord mixte ". Donc, passant outre aux délibérations des Parlements nationaux comme sur la règle de l'unanimité des Gouvernements, le Traité CANADA-EU TRADE AGREEMENT (CETA) serait de la seule compétence de l'UE-souveraine !? La Wallonie, le Luxembourg, les Pays-bas hurlent déjà, rapporte le Salon Beige du 1er Juillet dernier. Nous voilà d'ores et déjà Individuellement et collectivement sous la tutelle du dictateur européen !

En Allemagne, MPI (Media-presse-Info) rapporte l'énorme manifestation contre le TIPP qui rassembla 90.000 personnes rien que dans le centre de Hanovre, Samedi 23 Avril dernier, à l'occasion de la visite d'Obama le lendemain. En France des réunions d'informations se tiennent partout, y compris dans le chef-lieu de Canton d'ici, qui toutes démontrent l'hostilité du Peuple à ces Traités, singulièrement celle des paysans.

Conclusion d’ECO 1 : Pendant des siècles, le droit féodal renforcé des travaux des notaires et animé par la Royauté de droit divin, a permis l'augmentation, au fil de milliers de Traités, du territoire du Royaume. Avec louis XIV, la France atteint ses frontières naturelles... Sa souveraineté et son indépendance furent acquises au prix du sang de millions de Gaulois puis de Français. Enfin en paix, le Royaume connut une expansion démographique et économique sans précédent dans la stabilité monétaire et financière, protégé par les forteresses de VAUBAN. Depuis les batailles perdues de la République impériale maçonnique de 1789 à 1871 et les guerres mondiales de la IIIème République, les Traités signés furent souvent très défavorables (1814,1815,1870...). Depuis 1974, les abandons de souveraineté imposés aux Français par des gouvernants ignorants de l'Histoire et peu scrupuleux, en arrivent à détruire la France et à la noyer dans le magma euro-mondialiste sous domination étatsunienne, jusqu'à la prochaine guerre mondiale... Les Traités ne sont même plus négociés par nous, mais par d'autres, contre notre consentement et imposés par la Constitution censée protéger notre Souveraineté ! Quelle dégringolade !


2) Dans l’ACTUALITE économique financière :

« ECO2 : des marchés financiers ouverts aux salles... occultes ! »

J'e vous ai déjà parlé de l'ancienne C.A.C. (Compagnie des Agents de Changes de Paris) qui dressait chaque jour ouvré, le tableau des capitalisations de toutes les "valeurs" cotées et en déduisait la somme, laquelle comparée à la veille donnait un indice clair, précis, exact, rigoureusement basé sur un système cotations manuelles transparent (dit "Au pied de coupon") et aisé à comprendre après étude de CAP Banque. Le marché national était alors développé sur des places provinciales pour les "valeurs" locales (BORDEAUX, LILLE, LYON, MARSEILLE, NANTES et NANCY) et centralisé à Paris, qui cotait les principales valeurs françaises dans ce bel immeuble sis Place de la Bourse appelé : Palais BRONGNIART.
Il se trouve que j'ai bien connu l'intérieur où, tout enfant, j'étais invité avec mes frères et sœurs, sous la conduite de notre mère bien sûr, pour le "NOËL de la BOURSE". Nous avions droit à des jouets, des gâteries diverses, des spectacles de marionnettes, de magiciens et des projections de films, comme celui dont je me souviens le plus : "LE BALLON ROUGE". Les grands tableaux d'ardoises avec leurs inscriptions à la craie et les corbeilles des Commis au rez-de-chaussée, la "grande corbeille" réservée aux Agents de Changes avec ses grands tableaux à l'étage, étaient recouverts partiellement de tentures. Le sapin, immensément haut, dressé au centre, m'a sans doute inspiré la même recherche de grandeur, toutes proportions gardées, pour mes propres enfants. Mon père fut successivement employé à divers services puis Commis, Commis principal, et enfin Fondé de Pouvoirs de la grande Charge CHEUVREUX DE VIRIEU. C'est à ses titres successifs que ses enfants avaient droit au "Noël" des employés et cadres de la Bourse de Paris. Dès l'enfance, j'avais bien compris le caractère OUVERT d'un marché de place, qu'il soit couvert ou non pour les produits, ou des valeurs pour tous les types d'échanges, partout ! C'est encore le cas des marchés de rues où tous les commerçants et leurs chalands échangent les biens correspondant aux productions et aux consommations possibles.

Comme le rapportait le Figaro-bourse.fr du 20 Mai dernier, le CAC 40 actuel, outre qu'il est devenu fermé et virtuel, est de moins en moins français. Une des principales valeurs TECHNIP vient d'être fusionnée avec FMC technologie, américaine bien sûr ! Le siège est délocalisé à... LONDRES ! Le Finlandais Nokia, en difficulté, a racheté Alcatel. AIRBUS group a son siège aux Pays-Bas. LAFARGE HOLCIM est en Suisse. ARCELOR MITTAL sous contrôle japonais est au Luxembourg, SOLVAY en Belgique. Le Président d'EURONEXT, supposé "Paris", Anthony ATTIA, expliquait au journal LE FIGARO : " l'implantation du siège social n'est plus qu'un critère parmi d'autres pour l'intégration dans l'indice ", se félicitant que les sociétés, devenues étrangères, choisissent Paris comme Place de cotation... virtuelle en plus. Dans le DAX allemand, les 30 valeurs doivent impérativement avoir leurs sièges en Allemagne ! CQFD : la France est en destruction totale, même plus en petites miettes, en chapelure.

Il a été décidé progressivement la fermeture des marchés des valeurs mobilières et des métaux précieux, comme des changes, à Paris. D'abord, dans les années 78-83, apparut le premier produit "dérivé", à ma connaissance, le fameux Certificat d'Investissement (C.I.) d'un montant élevé de 500.000 Francs, réservé aux grands investisseurs. Puis d'autres apparurent. La prolifération des SICAV autrefois très sévèrement encadrées, et la diffusion, d'abord interdite par décret de 1979, des FCP (Fonds Communs de Placements) car très risqués et ciblés sur une seule valeur ou très peu, puis ouverte et généralisée, vulgarisa la diffusion de ce que l'on appela les O.P.C.V.M. (Organismes de Placements Collectifs en Valeurs Mobilières) sous MITTERRAND. Ensuite arriva, sous CHIRAC, la fermeture du marché de l'Or qui fut un séisme. La dématérialisation des titres entamée en 1980 sous VGE, la suppression des Bons de caisse de banques, ou du Trésor, dans le public, le crédit bancaire monopolisé sous forme de lignes de portefeuilles chez les banques, toute cette évolution fut continue sous tous les Présidents et leurs majorités, soit-disant en alternance politicienne. Il était voulu et il fut obtenu la situation actuelle : sauf inscriptions nominatives de certaines actions chez la société elle-même, comme AIR LIQUIDE, que son Président réclame de ses actionnaires, de préférence à la simple détention virtuelle d'une ligne chez nos banques cartellisées, il n'y a plus de marché ouvert aux visiteurs libres, comme aux investisseurs. Je rappelle, pour l'anecdote, que les femmes ne furent autorisées à entrer au Palais BRONGNIART, les jours de travail, qu'en 1977 sur décret de VGE. ce que je n'approuve toujours pas et même moins encore.

Depuis quelques années déjà, nous savons que la "Bourse des valeurs de Paris" n'existe plus. Allez visionner la petite vidéo très révélatrice sous le titre : Le marché ouvert fermé . Dorénavant, il n'y a plus de "marché" ! Interdiction formelle à tout le monde, hommes comme femmes, de pénétrer dans les salles gardées où sont entassés les matériels informatiques connectés des banques ! Elles ont acquis le monopole des transactions qui n'offrent plus aucune transparence ! L'humain n'y a plus sa place. Les "Grands Ordinateurs" comme les prédisait un ami à moi, poète à ses heures, n'obéissent plus qu'à leurs maîtres du Nouvel Ordre mondial.

Conclusion d’ECO 2 : Et ces Maîtres du Novus Ordo maçonnique, oligarques et banquiers se moquent bien en réalité de la localisation de ces salles informatiques fermées, en plus dupliquées de par le monde et gardées inaccessibles au public pour qu'il ne connaisse que "sa" banque à lui, près de chez lui, son contremaître délégué, tuteur illégal devenu légal. Ici, les tractations bancaires sont effectuées dans la banlieue de Londres. Croyez-vous que le BREXIt va y changer quelque chose ? Évidemment rien... Le marché n'est pas seulement fermé, il a disparu, confisqué par quelques initiés pour le profit de leur Gouvernement Mondial absolu, et même absolu comme jamais ne le fut jamais aucun régime connu de l'Humanité depuis 7.000 ans !


3) Dans l’ACTUALITE économique monétaire :

« ECO3 : Des banques entreprises aux banques... ennemies ! »

Sputniknews.fr nous informait hier Mardi 12 Juillet que la CITIBANK venait de donner un délai d'un mois aux deux banques du VENEZUELA : Banque Centrale du Venezuela et Banque du Venezuela, avant fermetures de leurs comptes cyniquement annoncées. Le Président Nicolas MADURO décrète l'état d'urgence économique, constatant le blocus financier dont il est victime du fait que les paiements étaient acheminés par cette banque US. Simultanément on apprenait que les services de renseignements US s'attendaient à un coup d'État endéans le mois en question. En représailles, le Président ordonne l'occupation de l'usine américaine Kimberley-Clark laissée à l'abandon "suite à la détérioration des conditions économiques locales". Curieusement, LesEchos.fr relayaient la réunion précipitée du "CLUB DE PARIS" le 8 Juillet dernier déjà, sur l'inquiétude liée à son exposition à hauteur de 2,8 Milliards $US à la faillite possible de l'État. Adossé de manière informelle au FMI, le Club hésite à qualifier la difficulté : crise de solvabilité, ce qui serait le pire, ou simple difficulté passagère de trésorerie ? Cette dernière hypothèse semble la plus probable du fait des réserves pétrolières du pays... Il n'empêche que la guerre économique livrée par les Etats-Unis au VENEZUELA augmente d'un cran puisque n'ayant pas abouti à sa mise à genoux grâce à l'augmentation de l'encours accepté par le Club de Paris de 220 millions auparavant aux 3 milliards arrondis en 2015. Après s'être approprié l'émission monétaire, les banques américaines commandent la guerre financière et économique, désormais déclarée contre les États récalcitrants à leurs ordres mondiaux.

C'est ainsi que j'apprenais, à une semaine de décalage, deux événements confirmant l'état de guerre ouverte déclaré par les banques systémiques mondiales aux Etats dont la Souveraineté a maintenant disparue du fait de leurs dépendances financières, et de la marginalisation de leurs monnaies fiduciaires dans les échanges, obtenue par le Cartel criminel des banques.
1er événement : Le site le reveil-français.fr du 2 Juillet relayait l'annonce par GOLDMAN SACHS : " qu'il allait falloir annuler le BREXIT d'une façon ou d'une autre " ! Le site ajoute : " autrement dit, cette poignée d'hommes qui a travaillé sur plusieurs générations pour obtenir le pouvoir suprême dans le nouvel ordre mondial (NDLR : voulu par lui), n'entend pas s'en laisser déposséder par un vulgaire référendum ". Quant à Peter SUTHERLAND, ancien Commissaire Européen à la Concurrence, ancien directeur Général du GATT, de l'OMC, Président de la British Petroleum, Président de l'Allied Irish Banks, de la "section Europe" de la Trilatérale, et actuel Président de l'European Policy Center, Directeur non exécutif de la Royal Bank of Scotland, en même temps qu'il est Président de Goldman Sachs International, a "tweeté", rapporte le site : " La jeune génération au Royaume-Uni a été sacrifiée, tout ça à cause d'une déformation des faits et des conséquences. D'une façon ou d'une autre, ce résultat doit être annulé " ! Je rapproche cette déclaration d'ingérence inadmissible dans les affaires intérieures d'un pays encore souverain en droit international, de celle de Georges SOROS qui opposait le vote des "jeunes" pour l'Union européenne, à celui des "vieux" pour la Souveraineté et l'Indépendance.
2ème événement : LesEchos.fr du 9 Juillet dernier, et d'autres de plus en plus nombreux depuis, relayaient le recrutement de José Manuel BARROSO, ancien Président de la Commission Européenne, rien de moins, au carnet de relations très fourni, comme Président non exécutif des activités internationales de Goldman Sachs. Même s'il s'agit-là d'un pantouflage de plus après celui de Nelly KROES chez UBER, ou du Directeur du Trésor français, la mainmise des banques systémiques mondiales sur la politique des États prend la proportion d'un mépris ouvert des Peuples, en sus de l'écrasement de leurs souverainetés nationales ancestrales. Tout le reste n'est qu' "excuses" de façade servies aux indigents de l'intellect que les Grecs qualifiaient d' "idiotès".

La disparition des monnaies fiduciaires, après les monnaies concrètes multi-millénaires, au profit de la quasi-monnaie scripturale se poursuit à marché forcée. Le Danemark est en pointe avec 4 millions d'adhérents sur 5,6 millions d'habitants, à leurs systèmes de virements quasi-instantanés en 10 secondes : Mobile Pay et Swipp. L'association des banquiers danois "FINANSREADET" militent, rappelait les Echos.fr le 8 Juillet dernier, pour " autoriser les commerces à refuser les espèces " ! Malgré tous ces efforts directionnels vers la suppression pure et simple de toute monnaie libre, les échanges danois se font encore à 20% en "espèces", contre 50% en l'an 2000 tout de même. En France, les freins à une évolution similaire sont rognés à coups de décrets ministériels. Le nouveau billet de 50 euros prévu pour le 4 Avril 2017 sera encore imprimé à Chamalières mais il va nécessiter la reprogrammation de 65.000 DAB ! Peut-être les banques vont-elles en profiter pour exterminer un virus russe nommé " Backdoor.Win32.Skimer " capable de soutirer tout l'argent des distributeurs plus les données bancaires de tous les porteurs de cartes ?... De même les paiements sans contact posent de plus en plus de problèmes liés au piratage possible, jusqu'à 15 mètres avec un simple smartphone selon une démonstration de l'Américaine Kristin PAGET rapportée par planet.fr le 24 Mai dernier. De même, en France, les virements mettent volontiers deux jours ou plus avec les jours fériés et chômés à être exécutés. Les banques manipulent les dates après coups, et pas seulement les dates de valeurs, mais aussi les dates d'opérations pour leurs commodités, au détriment de celles des "usagers". Avec de tels freins, les "espèces" vont circuler encore un temps certain, mais en diminutions en pourcentages des échanges et en quantités de billets comme de pièces, jusqu'à la disparition recherchée par les banques...

Conclusion d’ECO 3 : Rappelez-vous mes anciennes citations des Georges WASHINGTON ou Thomas JEFFERSON qui stigmatisaient le fait qu'ils avaient " la banque sur le dos " qui prétendait " les conduire où elle voulait ". Les générations se sont succédées, formées par la Secte noire à la poursuite du plan de prise du pouvoir mondial. Ce plan a mis 3 siècles bien sonnés à parvenir à ses fins. Dorénavant, les États ne pèsent presque plus rien face à la puissance du cartel mondial des banques occidentales, assis sur les dettes dites "souveraines" que des Gouvernants, d'abord de lâches soumis aux votes dictés par des agitateurs stipendiés, puis de traîtres, et enfin d'employés directs de l'oligarchie mondiale bancaire, ont signé sur le dos de leurs peuples.
J'ai encore connu, et ai été formé professionnellement, dans les banques, entreprises de DROIT COMMUN, avec pour seule particularité : l'intermédiation dans les échanges, et un danger latent : la transformation des dépôts à Court Terme en prêts à Long Terme, dangereuse pour la solvabilité finale à VUE.
Depuis 1973, les banques ont pris le pouvoir, d'abord financier de manière discrète puis, à partir de 1980, complètement ouverte avec la bancarisation à outrance de tous les Pays occidentaux, débridée par VGE en France ! Maintenant, il s'agit de leur DICTATURE QUASI MONETAIRE IMPOSEE PAR LA FORCE... proportionnelle à la faiblesse des gouvernants à tous niveaux, manipulée par les employés du NOVUS ORDO maçonnique anglo-saxon. Son pouvoir sera total le jour où il n'y aura plus que des unités de comptes sur extraits bancaires... virtuels !


Ma Conclusion Générale du Jour : Le siphonage du trop-plein de signes monétaires émis par les BCN et leurs caisses centrales internationales est en cours de deux manières : leur transformation soit en monnaies de singes, soit en simples unités de comptes sans existence ni matérielle, ni juridique. Une fois réalisée la disparition de la monnaie libre officielle, le poids de lois scélérates imposera l'esclavage des Peuples au service du Nouvel ordre Mondial. Les Traités négociés par-dessus les têtes des gens, de leurs collectivités et de leurs Nations, dirigeront leur alimentation, leurs loisirs, leurs temps de travail, de sommeil, leur santé, tout !... Un super-État totalitaire dont les Constitutions seront dévitalisées sous le poids des réglementations abusives, dignes d'une URSS-Bis, de type gigogne : Collectivité locale, État, Super-État, État mondial, sera construit, oppressif, exigeant, niant toutes les valeurs humaines. Les enfants appartiendront à l'État, comme en URSS. L'instruction sera réduite à la seule nécessité. L'Histoire ne sera plus enseignée, une version réduite au minimum et complètement inventée sera implantée dans les têtes. L'économie générale sera réduite à la consommation obligatoire de produits amenés avec beaucoup d'erreurs par les plans quinquennaux, comme en URSS où les chaussures droites arrivaient souvent sans les chaussures gauches, et où les chaussures universelles à bouts carrés furent inventées en RDA ! Dur de marcher avec...
Si ce n'est pas cela que vous voulez pour vos enfants et petits-enfants, alors " rebellez-vous, il est déjà trop tard ", comme dirait Charles SANNAT. Voyez vous-mêmes comment le Gourou de la Secte noire, le fou-cinglé JUNKER vous traite ! Hein ?
Haut du formulaire


Annexes :
1) Malgré 51263 pages vues, je n'ai rien reçu de GOOGLE ADDSENSE pour leurs pubs sur mon blog depuis des années malgré, selon des pointeurs indépendants, plus de 28.000 pages vues par mois !!! Je les tiens pour des escrocs... Ils font les règles à leur seul gré ! Ils retiennent même jusqu'à un montant, déterminé par eux seuls, les sommes qu'ils reconnaissent devoir mais... A MINIMA !

     En ce qui concerne mes chroniques sur radio-silence depuis 2009 mais reportées depuis moins longtemps sur mon blog, voici la situation :
    - COMPTEURS DES DEPENSES = 145 CPI + 170 FV = 315 Chroniques => 150 € de coût moyen mensuel x 12 x 7 + (3 x150) (depuis le 10 Avril 2009)= -13.050 € ! Soit 41,43 € par chronique ce qui n'est vraiment pas cher et sans payer le travail ! Environ mon découvert général actuel... financé de 20,71 % à 18,53 % l'an d'agios chez les banques, en légère baisse donc depuis 2009 !
   
    - COMPTEURS DES RECETTES : RETRAITES AGIRC+ARRCO+CARSAT = 730 € mensuels x 12 x 7 ans = + 61.320 € +(3x730) = + 63.510 ...

    Comme vous le voyez, ces chroniques qui ne sont que l'expression de mon devoir moral de transmettre ce que je sais, et comprends, à tous, me coûte : 20,55 % de mes retraites ! Lesquelles sont réduites des 4/5 par les actes des RAFFARIN, DE VILLEPIN, JUPPE, CHIRAC, MITTERRAND, DELORS, MAUROY, FABIUS, SAPIN et consorts...

     Vous comprenez mieux maintenant pourquoi j'appelle à l'aide ! Si je n'étais marié, je serais SDF, alors que j'ai payé plus que mon épouse, et vous n'auriez aucune de mes chroniques ! Revenus du ménage environ 2.300 euros mensuels dont 1.410 de mon épouse ! Alors que j'ai payé pour avoir à moi seul : 25.000 Francs français / mois, soit environ 3.811 €...

    Voilà la situation. Sans rentrées financières, je vais devoir arrêter un jour prochain faute de crédit bancaire. Je suis, comme tout le monde, de nos jours, drogué, contraint et forcé, à la monnaie-crédit !

   Maintenant, à vous de voir où est votre devoir à vous ?
   GRAND MERCI à ceux qui m'ont, encore trop exceptionnels, envoyé un peu d'oxygène...

mardi 28 juin 2016

Pour la France : le FONDS abyssal est désormais coté CERTAIN !



Pour :

Chroniques reprises, ou citées, de temps à autre, historiquement, aux liens suivants :
-         http://www.francisrichard.net/

CHRONIQUE économique « FINANCES – VERITES » 
N°169

errare humanum est, PERSEVERARE DIABOLICUM

LOI D'A.D.L. MARTIN D. de M.
basée sur celle de POL GARGAM
valant INCIPIT PERMANENT :

1) L'économie générale est l'ensemble des échanges de travail, biens et services entre personnes physiques et/ou morales,

2) L'économie financière est l'ensemble des échanges de capitaux entre personnes physiques et/ou morales, exprimés en biens ou en monnaies, lesquels peuvent, ou non, constituer les contreparties des échanges de l'économie générale,

3) L'économie monétaire est l'ensemble des flux de monnaies émises ou détruites, constituant, ou non, les contreparties des échanges généraux ou financiers, et possédant obligatoirement les qualités monétaires requises : d'identité rigoureuse, d'inaltérabilité à l'infini, de fractionnabilité et de fongibilité. La monnaie est toujours concrète sans préjuger de ses représentations abstraites, alors toujours convertibles à 100%.

POSTULAT : Toute confusion entre une économie et les deux autres abolit toute validité au raisonnement exposé de n'importe qui, n'importe où et n'importe quand. C'est la raison des trois parties toujours distinctes de cette chronique.

Mercredi 29 Juin 2016
(La prochaine est prévue Mercredi 13 Juillet 2016)

Madame,
Mademoiselle,
Monsieur,

Vous appréciez mon travail depuis des années ?
Voici le moyen de répondre à mon APPEL d'URGENCE d'AIDE d'URGENCE. GRAND MERCI D'AVANCE :


Je n'ai RIEN reçu, depuis des années, de Google Addsense pour leurs pubs sur mon blog (1) !
A ce jour : 76,53 € nets ont été reçus sur PAYPAL pour les deux chroniques réunies : MERCI !
Restent me manquer : -13.050,oo + 76,53 = -12.973,47 € !

Egon von GREYERZ, dans la rubrique " Le COIN de l'Or et de l'Argent " de 24HGOLD de Lundi dernier 27 Juin, titrait : " Les banquiers centraux ( NDLR : de nos jours ) feraient rougir  PONZI et MADOFF  " ! Malheureusement, précise-t-il, " seule une minuscule fraction d'un seul pourcent de la population du monde réalise la catastrophe à laquelle il se heurte aujourd'hui ". Pour l'avoir immédiatement comprise comme inéluctable dès mes cours à l'ENA-VP comme étudiant en 1973-1974 à l'énoncé de la théorie des taux de changes flottants, annoncée comme devant relayer l'ancienne parité souveraine, vérifiée ensuite comme catastrophique parce qu'impure, et en plus dès le départ, j'ai été "barré en rouge". Pour avoir lutté dès 1982-1986 pour informer le public, notamment par ma "rubrique bourse par minitel hébergée sur le Parisien-télématique", j'ai été réduit à zéro. Ensuite, j'ai cru qu'avec mes conseils financiers, les gens allaient comprendre ? Rien... Cela m'a coûté cher, les honoraires promis pour mes travaux ne furent jamais payés malgré d'excellents résultats et les frais ne furent souvent pas, ou très partiellement, indemnisés. Ma confiance fut abusée, les escrocs dansèrent sur mon dos avec la complicité du "système" maçonnique dans lequel ils avaient pris la précaution d'entrer... Je ne le compris que plus tard.

L'assurance contre la descente aux enfers du plus grand nombre, c'est : l'Or (vos alliances, montres en or...), l'Argent (anciennes pièces de monnaie), le Platine, le Titane, tous métaux précieux à ne détenir que sous leur forme physique pure, ou au moins au taux légal de 18 carats pour l'Or. L'immobilier dépend entièrement de ce que vaudra le droit de propriété écrit sur du papier inflammable ou véhiculé par des électrons volatiles. Le paquebot "France" descend au fond, un peu moins vite en 2015, ce qui fit dire au Caporal improvisé Commandant : " La France va mieux "... Quand je regarde vers le haut, j'aperçois, loin, très loin au-dessus de nos têtes, ce qui doit être la... surface.

Rappelons-nous que la Gauche de l'UMPS apprend aux Français à partager l'appauvrissement depuis 1982 et depuis 1988 l'air devenu rare, pour descendre, toujours descendre, autrement dit la F-M nous apprend :

« L'art de descendre jusqu'au rift abyssal ! »


1) Dans l’ACTUALITE économique générale :

« ECO1 : toujours moins de pUISSANCE MOTEUR française ! »

Une augmentation des prix courants de l'ordre de +2% /an de moyenne a amené le PIB français de 1.939 Milliards en 2009 à 2.181,1 Milliards € en 2015. Il n'y a aucune croissance brute. Voyez Le PIB à Prix courants de source INSEE.
Les importations ont progressé continûment, en valeur courante également, de -494,4 Mds à -685 Mds € ! Ceci rend évident le besoin de produits fabriqués à l'étranger pour satisfaire la consommation des résidents à 67% français seulement sur notre territoire, le reste étant des étrangers : étudiants, touristes et professionnels employés en France ( cela fait les 100 millions de résidents en moyenne souhaités par Ch. DE GAULLE déjà ). Malheureusement, dans le même temps, ces produits, souvent en concurrence déloyale avec les nôtres, ont provoqué une baisse continue de nos productions et donc... de nos exportations, que seuls quelques gros contrats spatiaux, atomiques, aéro ou astronautiques, soutiennent. Leur total s'élève de +466,8 à +654,9 Mds €, continûment aussi, sur la même période. MAIS... les déficits IMPORTS-EXPORTS annuels sont tragiquement constants de 2009 à 2015 : -27,6 Mds ; -37,6 ; -52,7 ; -45,0 ; -39,9 ; -42,5 ; et enfin -30,1 Mds € en 2015. Total en 7 ans = -275,4 Mds € !!!
Les déficits budgétaires totaux de l'État sont passés de -105 Mds en 2011 à -100,2 en 2012, -84,6 en 2013, -85,6 en 2014, et -78,52 Mds en 2015. Total en 5 ans = - 453,92 Mds !!!
" Ah ! Enfin la vitesse de descente diminue dans les deux aspects ", s'écrie le marinier à la barre... Pauvre petit matelot. Si on descend moins vite, c'est parce qu'entre nos -35.000 pieds de profondeur atteinte et la surface, des centaines de milliers de cadavres d'entreprises et de Français ont allégé le navire socialo-maçonnique UMPS en perdition ! Et on continue de descendre, malgré tout.
- " A combien de morts encore le fonds abyssal se situe-t-il, Commandant ? "
- " Sais pas, peut-être : -13.000, jusqu'à -48.000 pieds ?... Peut-être ? ".
Quelles dispositions sont prises pour enrayer la descente ? Aucune...
Pour la favoriser ? Ben, pas mal...

Depuis le 9 Mars 2012, confirmée le 12 Février 2014, une note de Bercy publiée par LE PARISIEN le 1er mars 2014 sur une indiscrétion, enjoint aux douaniers de laisser passer les produits étrangers assortis de labels fantaisistes trompeurs comme : Origine France garantie, Vosges terre textile, etc... Vous croyez acheter français et vlan, vous détruisez les concurrents français au profit des étrangers, importés souvent de loin ! Par exemple, une marchandise fabriquée au Bengladesh emballée avec un drapeau français et la mention "fabrication artisanale", et voilà... passez muscade ! 

La production de fruits et légumes est surtout devenue le fait de l'Espagne, de l'Italie et de la Pologne. Pour les courgettes et les pommes, la France est en train de décrocher de la troisième place européenne avec seulement 15,5% de la production. Pour les pêches, alors qu'il suffit de planter un noyau pour avoir un pêcher dans son jardin, la France est 4ème avec seulement 4,1% de la production européenne ! Pour les cerises, dont on ne voit plus les queues de bigarreau-burlats qu'à 9 €/kg, la France arrive 9ème avec seulement 4,7%. Pour les fraises : 7ème, avec 4,1% encore... Cela explique la pénurie de tous ces bons produits, autrefois de chez nous, sur nos étals !  Les carottes, mêmes, une honte pour le Pays de Louise de VILMORIN, sont produites ailleurs. L'UMPS nous a descendus bas... si bas. Il n'y a plus guère que les tomates dont nous produisons encore 10,8% de l'Europe. Pour combien de temps encore ? Même la consommation de pain dans le Pays du béret et de la baguette est descendue de -7,5 % et les importations d'Allemagne ont... doublé en cinq ans ! (Source : LEFIGARO.FR des 18 et 23 Juin 2016) Pendant ce temps, Edgard PISANI a regretté, mais juste "un peu", avant de mourir, l'excès de remembrement auquel il a appliqué son ministère de l'agriculture, de son vivant.

La CHINE via son institut de réforme et de Développement préside par CHI FULIN vient de signer à Bruxelles avec le CEPS de Pascal LAMY le lancement d'un accord de "LIBRE-ECHANGE" qui devrait aboutir d'ici à 3 ans, en 2020 !
" C'est la nouvelle "route de la soie"  " clament-ils en chœur !...
C'est surtout le trou dans la coque qui va nous faire descendre plus vite au fond. Les Chinois sont toujours pressés de couler leurs concurrents !
L'alibi ? Les deux économies de l'UE et de la Chine profiteront de cet accord... BAH ! Voyons... En réalité le chantage chinois est le suivant : ou bien vous ouvrez vos portes commerciales ou on refusera de garder vos dettes au congélateur pour vous les présenter au paiement à chaud... (Source : réinformation.tv)
DO YOU UNDERSTAND THAT ?

Pendant ce temps, 40% des auto-entrepreneurs français ne gagnent AUCUN revenu. 44% ne gagnent que 600 €/mois ! 84% crèvent donc la dalle... (Source 24HGOLD)

Conclusion d’ECO 1 : Le résultat de tous ces efforts pour descendre au fond est que la seule CALIFORNIE vient de ravir la place de 6ème puissance économique à la France. Et je pense que les statistiques californiennes sont plus crédibles que les françaises ! C'est dire notre place véritable : bas, très bas, très très bas... et dans tous les domaines, ce qui explique le total. Il y a huit jours, leFigaro.fr rapportait que les exportations françaises dans la seule zone euro touchent au plus bas avec 11,96% de part du marché, lequel devait nous enrichir qu'ils disaient en 1998...
C'est un peu moins mauvais avec les services seuls : 15%, mais le déficit extérieur total atteint pour les 3 premiers mois de 2016 déjà 48 Milliards € ! Le trou fut de 30,1 Mds € pour toute l'année 2015. La vitesse de descente ré-accélère violemment de +60% x 4 trimestres = +240% en pente annuelle !
AÏE, les PAX du Titanic FRANCE sont collés au plafond sous la chute.


2) Dans l’ACTUALITE économique financière :

« ECO2 : Les conteneurs financiers crèvent la coque !… »

J'e viens hier de voir titré sur Le Figaro étudiant : " Ce sont les vieux qui ont voté LEAVE " ! Voilà donc un article qui oppose les jeunes aux vieux. Tout est bon pour diviser le Royaume-Uni dans tous les sens afin de le punir d'avoir " mal voté " ! Les Vieux, eux, ont connu l'AVANT, et peuvent mesurer l'écart avec le présent, ce que ne peuvent pas comprendre les jeunes, qui doivent donc suivre leurs parents et grands-parents, dans l'intérêt de tous, et des nouvelles générations elles-mêmes. Remember youngs : " Tu honoreras ton père et ta mère " ! La REINE d'ANGLETERRE, d'AUSTRALIE, du COMMONWEALTH, d'IRLANDE DU NORD, et du CANADA vient de rappeler en riant qu' " elle était toujours en vie " ! Dailleurs, il suffit de réfléchir un peu, au lieu d'ânonner des slogans imbéciles répandus par... les dictateurs européens, dont l'un des plus pourris se déclare prêt à prendre le siège de... Président de la Commission de Bruxelles : l'infecte soixhant'huitard attardé Daniel KHON-BENDIT, dit " Dany le Rouge ".

Dans cette affaire de " BREXIT ", les Britanniques ont simplement voté collectivement une INDICATION : " sortons de l'U.E. " ! Le Royaume-Uni a des Institutions représentatives et le REFERENDUM n'en fait pas partie. DE PLUS : l'article 50 (annexe 2) du Traité de Lisbonne prévoit que suite à une demande diplomatique officielle déposée par le Gouvernement, Britannique dans ce cas, le Grand Conseil Européen décide des modalités à suivre qu'il propose d'approuver au Parlement Européen. Ces modalités peuvent prendre deux ans et... plus ! Pour que le Gouvernement britannique dépose cette demande, le Prime Minister de Sa Majesté doit lui en référer d'abord, puis faire adopter le texte par le Parlement de Westminster. Rien de moins. " Il y a donc loin de la coupe aux lèvres " ! En fait, les évidences montrent que Bruxelles était prêt à modifier son approche en faveur des demandes de principes présentées déjà par David CAMERON comme la non destination de principe de la £g a intégrer l'euro.
Ceux qui crient le plus fort depuis Vendredi 24 Juin sont donc ceux qui souffrent le plus et... ce sont les membres restants de l'U.E. ! Dailleurs, voici ce que Liliane HELD-KHAWAM relevait sur 24HGOLD avant-hier 25 Juin :
- L'EUROSTOXX 50 perd - 9%,
- Les cotes des banques françaises s'enfoncent quotidiennement. Société Générale -21%, BNP -18,25%, Natixis -16,6%. En Allemagne COMMERZBANK, elle, perd -5,41 €... Ce qui ne fait dailleurs que confirmer une tendance annuelle soulignée par :
- l'INSOLENTIAE de Ch. SANNAT reçu hier Mardi :
" Depuis 1 an, voici la performance de trois des plus grosses banques françaises :
BNP Paribas, la plus grosse, perd "seulement" - 35,28 % au pointage de ce soir, dit-il.
Société Générale perd - 40,22 %…
Et enfin, le Crédit Agricole, la banque « implantable » de nos campagnes, partie racheter des banques en Grèce, perd -48,87 % !! ".
- Pendant ce temps, Liliane HELD-KHAWAM note que les pertes générales du FOOTSIE sont nettement plus limitées à -4,37% au total...
CQFD.

De fait, HOLLANDE que le mainstream médiatique met en scène en position de force, est en réalité dans une faiblesse inouïe. Le Président de la BUNDESBANK affirmait le 13 Août 2014 que : " Paris devrait donner le bon exemple en matière budgétaire ", rappelant au passage ces évidences qu' " une croissance saine provenait non de la masse monétaire inventée ( NDLR : pour couvrir les déficits ) mais de l'innovation, de la compétitivité et surtout de l'intérieur du Pays ". Le patron de l'EUROGROUPE, Jeroen DIJSSELBLOEM, condamnait le 3 Juin dernier 2016, rapporté par LeFigaro.fr : " l'indulgence de Bruxelles pour Paris " ! Apparemment son mépris pour la faiblesse gouvernementale française, pour ne pas dire celle du HOLLANDE et de son VALLS, n'a d'égale que son estime pour Alexis TSIPRAS, " redevenu honnête ", et Matteo RENZI.
Et puis, arriva cette nouvelle mûrie depuis quelques années déjà en clayette dans les caves françaises : " l'ENA n'a plus d'argent ", rapportée par l'EXPRESS le 17 Juin dernier. Nonobstant les détails, cela m'a fait repenser à cette histoire qui veut que livrer la gestion du Sahara aux énarques équivaut à le priver de sable en moins de temps qu'il n'en faut pour les y installer... De fait, une mécanique fonctionnâtre officielle serait incapable d'empêcher la croissance des traitements des fonctionnaires au point de compromettre l'objet social : former des élèves !? DINGUE ! En plus, le siège social d'origine maintenu à Paris, en sus du nouveau de Strasbourg, semble inonder le compartiment administratif du navire France, l'entraînant encore plus vite au fond !...

Le résultat des Finances publiques (source INSEE) affiche l'inévitable rapprochement du 100% du PIB en dette publique : 95,34 % en fin 2014 et, toujours plus près du fond : 96,14% fin 2015 ( 2.096,9 Mds de dettes sur 2.181,1 Mds de PIB officiel ) ! On devine dès lors l'allure quotidienne de la trésorerie de l'État qu'il suffit de regarder avec effarement sur le site de l' Agence France Trésor . L'encours de la dette négociable à Court et Moyen Terme - le MT étant porté à 7 ans et 108 jours ! - s'élevait fin Avril dernier à... 1.604,863 Mds € ! Donc environ 80% de l'endettement total ! Si le taux moyen à payer est réduit à 0,44% au 16 Juin dernier et se réduit encore au 24 Juin à 0,34%, il n'empêche que le poids s'accroît toujours et alourdit le navire en perdition.

Dans le domaine du Long Terme, le BREXIT provoque un refus de l'afflux d'euros en Grande-Bretagne et en Allemagne par l'entrée en territoire négatif des taux d'emprunts "souverains". Par contre, les pays du SUD de l'UE, surendettés, doivent cracher des taux d'intérêts qui grimpent en flèche ! Le BREXIT va provoquer la scission de la zone euro entre NORD et SUD. Comme prévu déjà, vous le savez, la France cherche à prendre la tête des Pays perdants. Normal, elle est plus près du fond...

Conclusion d’ECO 2 : Pour notre génération qui a relevé la France après la guerre, notamment dans les années soixante et qui malgré l'attaque de 1968, a réussi à livrer un Grand Pays sans un gramme de dette de trop en 1973, le voir précipité au fond avec tant d'acharnement idéologique, cela fait mal, TRES mal !


3) Dans l’ACTUALITE économique monétaire :

« ECO3 : L'eau monétaire remplit la coque !... »

Le dernier "STATS-INFOS" de la Banque de France portant sur Mai 2016 publié le 27 Juin avant-hier, titre : " Accélération des placements monétaires résidents ". Le transfert vers les dépôts à vue de sommes jusque-là placées à CT, MT ou LT, s'explique par le peu d'attrait des rendements, voir les taux négatifs que se mettent même à pratiquer les grosses entreprises avec leurs obligations ! Au rythme de plus de +4% par mois, les transferts vers les placements monétaires de trésorerie à 8 jours ou à vue, dépassera les 50% à la fin de l'année...
Actuellement, le tableau détaillé de la masse monétaire française sur le stat-info Masses monétaires françaises (Source BDF Mai 2016) montre à Fin Mai dernier : 785 Mds à Vue + 742 Mds à CT 2 ans + 337 Mds d'OPC monétaires et autres pensions et créances également à CT. Le solde des engagements vis-à-vis de la zone euro porte le total M3 de la contribution française à la masse monétaire de la zone à 2.010 Mds € soit... 92,16% du PIB !
Je rappelle que la monnaie est une dette ! Le fait qu'elle voisine la production totale du pays FRANCE d'une année entière veut dire que nous devrions travailler un an sans manger ni nous soigner pour payer rien que cette masse de dettes monétaires ! En plus, l'État fait la même chose et double donc la charge : DEUX ANS !
Quand on voit cet enfoncement, quoi de plus normal que j'ai pu constater depuis vendredi 24 Juin dernier avec le fameux BREXIT annoncé, la baisse de l'euro contre toutes monnaies, sauf la £g et le Won Sud Coréen (KRW) ?...

Mais la baisse de la £g n'ait ni un effondrement, ni une chute, ni un abaissement à son plus bas niveau historique comme les "médias mainstream" ont essayé de vous le faire croire !
Je vous rapporte, pris sur le tableau des devises de la BDF et l'historique accessible de la £g depuis 1999, quelques cours que j'ai repéré :
4 Janvier 1999, à la création de l'Euro dont la £g n'est pas membre : 1 £g => 1,406 €
23 Octobre 2000, elle s'apprécie à son meilleur sur la période depuis 17 ans : 1 £g => 1,736 €
28 Janvier 2002 après l'apparition de l'euro concret dans les DAB : 1 £g => 1,640 €
23 Juin 2005 : 1 £g => 1,510 €
13 Octobre 2009 : 1 £g => 1,063 €, presque la parité !
17 Mars 2014 : 1 £g => 1,195 €
24 Juin 2016 : 1 £g => 1,238 €
27 Juin 2016 : 1 £g => 1,199 €
NB : J'ai inversé les cours affichés par la BDF dans le mode dit "certain", à savoir combien de £g pour UN euro ? Ce qui fait que, du point de vue, non plus continental et français, mais du point de vue britannique, dit "incertain" pour nous, à savoir combien doit-on rassembler d'euros pour avoir une £g, nous voyons mieux l'évolution et les vagues intermédiaires ci-dessus connues par la monnaie britannique.
Il est clair que le refus de se noyer dans l'Euro-zone a fortement profité dans un premier temps au Sterling qui atteignit son meilleur cours le 23 Octobre 2000. Il reste élevé à l'apparition de l'euro concret en 2002. Mais il est clair que le poids lourd continental entraîne la £g vers le bas depuis lors avec des vagues. En aucun cas, le cours du 24 Juin n'est un bas, lequel fut atteint le 13 Octobre 2009 avec la crise bancaire américaine et européenne. Remonté depuis tandis que l'euro descendait contre dollar US, le BREXIT non encore concrétisé, mais annoncé, le cours revient au niveau du 17 mars 2014. Ni plus ni moins. Il n'y a pas d'effondrement ! Par contre, il est clair que la monnaie britannique a pâti de l'euro et de son appartenance à l'U.E. . Le fait de couper les amarres ne peut que lui permettre de flotter encore quand la zone euro s'enfonce sous le poids des débiteurs chroniques continentaux comme la France, administrée mais plus du tout gouvernée.

Conclusion d’ECO 3 : La rupture des amarres continentales par le Royaume-Uni n'a rien de surprenant car il est conforme à sa géopolitique. Rappelons-nous le Premier britannique WILSON qui, à peine installées en Mer du Nord ses plates-formes pétrolières, déclare l'U-K... membre de l'OPEP ! Rappelons-nous aussi cette antienne anglaise : " Entre le Grand Large et le Continent, l'Angleterre choisira finalement toujours le Grand Large " !


Ma Conclusion Générale du Jour : La descente du bloc monolithique européen au-dessous de sa ligne de flottaison vient de conduire les Britanniques à rompre leur amarre continentale. Ils viennent de prendre la bonne décision pour eux. Inutile qu'ils soient entraînés au fond par le trop lourd navire européen. Déjà, ils recommencent à respirer en surface...  Aussitôt, percevant le danger comme immédiat, la zone MARK allemande s'apprête à s'isoler du reste de l'euro-zone dans le seul but, comme l'Angleterre, de rester en surface. Pour ce faire, elle doit abandonner les poids lourds au naufrage que le percement de leurs coques économique par leur fret financier désarrimé, et leur timonerie générale aux mains de matelots promus Capitaines d'opérette, promet au naufrage profond. A cet égard la caricature de la perdition est offerte par le HOLLANDE et son poids administratif énorme !
Je compare ce qui se passe à deux plates-formes de forage pétrolier, énormes, jusque-là arrimées mais de sociétés différentes et concurrentes. Le divorce est obligé à terme. La plate-forme continentale entraîne l'autre vers le fond, elle l'enfonce, car elle s'accroche à elle pour flotter malgré les poids morts. La Grande Île britannique rompt donc les amarres pour éviter son propre naufrage. La plate-forme continentale s'enfonce alors d'un coup ! Il faut la couper en deux ! VITE ! Séparée de ses pieds lourds qui vont couler au fond, elle peut encore espérer que le morceau, allégé, de la plate-forme MARK va rester en surface portée par deux ou trois flotteurs.
De cette vision, il apparaît clairement que la précipitation continentale en cours depuis Vendredi et la haine de l'Angleterre qui se révèle aux yeux effarés des Britanniques, va les pousser à accélérer la rupture des amarres en évitant un "coup en vache" continental que les dictateurs européens sont en train de lui préparer. Les Allemands vont larguer le plus vite possible les poids naufrageurs Italo-espagnolo-Greco-Français. C'est un sauve-qui-peut en surface. Mais la pauvre France est déjà sous l'eau. Le fonds est en vue. Il est coté comme... CERTAIN !
Haut du formulaire
LMDM


Annexes :
1) Je n'ai rien reçu de GOOGLE ADDSENSE pour leurs pubs sur mon blog depuis des années malgré, selon des pointeurs indépendants, plus de 28.000 pages vues par mois !!! Je les tiens pour des escrocs... Ils font les règles à leur seul gré ! Ils retiennent même jusqu'à un montant, déterminé par eux seuls, les sommes qu'ils reconnaissent devoir mais... A MINIMA !

     En ce qui concerne mes chroniques sur radio-silence depuis 2009 mais reportées depuis moins longtemps sur mon blog, voici la situation :
    - COMPTEURS DES DEPENSES = 143 CPI + 168 FV = 311 Chroniques => 150 € de coût moyen mensuel x 12 x 7 + (3 x150) (depuis le 10 Avril 2009)= -13.050 € ! Soit 42,23 € par chronique ce qui n'est vraiment pas cher et sans payer le travail ! Environ mon découvert général actuel... financé de 20,71 % à 18,45 % l'an d'agios chez les banques !!!
   
    - COMPTEURS DES RECETTES : RETRAITES AGIRC+ARRCO+CARSAT = 730 € mensuels x 12 x 7 ans = + 61.320 € +(3x730) = + 63.510 ...

    Comme vous le voyez, ces chroniques qui ne sont que l'expression de mon devoir moral de transmettre ce que je sais, et comprends, à tous, me coûte : 20,55 % de mes retraites ! Lesquelles sont réduites des 4/5 par les actes des RAFFARIN, DE VILLEPIN, JUPPE, CHIRAC, MITTERRAND, DELORS, MAUROY, FABIUS, SAPIN et consorts...

     Vous comprenez mieux maintenant pourquoi j'appelle à l'aide ! Si je n'étais marié, je serais SDF, alors que j'ai payé plus que mon épouse, et vous n'auriez aucune de mes chroniques ! Revenus du ménage environ 2.300 euros mensuels dont 1.410 de mon épouse ! Alors que j'ai payé pour avoir à moi seul : 25.000 Francs français / mois, soit environ 3.811 €...

    Voilà la situation. Sans rentrées financières, je vais devoir arrêter un jour prochain faute de crédit bancaire. Je suis, comme tout le monde, de nos jours, drogué, contraint et forcé, à la monnaie-crédit !

   Maintenant, à vous de voir où est votre devoir à vous ?
   GRAND MERCI à ceux qui m'ont, encore trop exceptionnels, envoyé un peu d'oxygène...

2)
Clause de retrait
" L’article 50 du traité sur l’Union européenne prévoit un mécanisme de retrait volontaire et unilatéral d’un pays de l’Union européenne (UE).
Un pays de l’UE qui souhaite se retirer doit informer le Conseil européen de son intention. Le Conseil doit ensuite proposer des orientations vers la conclusion d’un accord sur les modalités du retrait dudit pays.
Cet accord est conclu au nom de l’UE par le Conseil, votant à la majorité qualifiée, après avoir obtenu la validation du Parlement européen.
Les traités de l’UE cessent de s’appliquer au pays concerné dès la date d’entrée en vigueur de l’accord ou dans les deux ans à dater de la notification de retrait. Le Conseil peut décider de prolonger cette période.
Tout pays s’étant retiré de l’UE peut introduire une nouvelle demande d’adhésion. Il doit alors suivre la procédure d’adhésion ".